Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

mercredi 3 septembre 2014

Écouter les portes claquer

Aujourd'hui, je vais vous faire découvrir une pratique ancienne et peu connue. Les anciens l'appelaient « Écouter les portes claquer » Pour se faire, il faut se tenir seul debout dans une pièce plongée dans le noir complet, et se concentrer sur ce qu'il se passe autour, être à l’affût du moindre bruit. La pièce dans laquelle on se trouve doit être assez espacée pour que l'on ait de la place « vide » devant et derrière soi, ainsi que sur ses côtés. Autre détail, il faut s'assurer qu'il n'y ait aucun bruit au moment où l'on commence. Le silence doit être total pour ne pas perturber les autres sons.

Lorsque l'on commence, on se sent très souvent observé, très vulnérable. On peut aussi ressentir une sorte de présence. C'est en fait une ancienne méthode pour s'inspirer, ou pour s'exercer à mieux se concentrer. En effet, le moindre bruit peut faire naître une idée, ou en développer. Donc plus on y reste longtemps, plus on en entend, et plus le bruit est fort, plus l'idée peut être grosse. Le plus souvent, on entend seulement de petits craquements ou grincements, mais, parfois, on peut avoir plus de chance. Une porte qui claque étant très sonore, on l'espère beaucoup, d'où le nom.

Seulement, on peut aussi se sentir comme « attaqué », et rester fixé sur les premières sensations d'observation ou de vulnérabilité. Généralement, ça devient vite stressant, et reste inutile, alors il vaut mieux arrêter car on risque alors d'avoir des cauchemars peu de temps après.

Dernière chose : Si jamais vous avez la chance d'avoir une porte qui claque, faites tout de même attention à ne pas être enfermés...


7 commentaires:

  1. Dans le temps, les cercueils étaient généralement percés d'un trou; où était attaché un tube de cuivre de six pieds de longs et d'une clochette.
    Le tube permettait aux personnes enterrées vivantes de respirer.
    Dans une certaine petite ville, Harold; le fossoyeur local, entendit une nuit le son d'une petite clochette retentir et se rendit dans la cimetière afin de vérifier que ce n'était pas des enfants qui lui faisaient une farce et qui se prenaient pour des esprits.
    Parfois, cela était aussi causé par le vent. Mais cette fois, ce n'était rien de tout cela.
    Quelqu'un était vraiment en train de supplier qu'on le déterre; d'une voix fluette.

    "Êtes-vous Sarah O'Bannon?" demanda Harold.
    "OUI!" répliqua la voix d'un ton étouffé.
    "Êtes-vous née le 17 Septembre, en 1927?"
    "OUI!"
    "La piette tombale dit que vous êtes morte le 20 Février, en 1857"
    "Non, je suis vivante. C'est une erreur! Déterrez-moi, délivrez-moi!"

    "Je suis vraiment désolé, m'dame"; dit Harold, marchant sur la clochette pour rétablir le silence et remplissant le tube de terre et de boue. "Mais nous sommes en Août en ce moment. Quoi que vous soyez devenue là-dessous; vous n'êtes pas vivante pour un sou; et je peux vous jurer que vous ne sortirez pas"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai pas compris tu peut m'expliquer ?

      Supprimer
    2. Pourquoi copier-coller une pasta déjà présente sur le site et de surcroît dans un commentaire ?

      Supprimer
  2. Qqn pourra publier the seedeater a un moment ?

    RépondreSupprimer
  3. Je trouvais que cette page manquait de Creepypastas, alors en voilà une (⌐■_■)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est malin mais tout de même assez rude de ta part: c'est vrai que c'est pas à proprement parler une pasta mais que veux tu, y a des jours où le contenu se fait rare du coup faut bien faire attendre les fans. Et puis en plus de ça si c'est une vraie méthode ancienne de concentration en laquelle l'Homme croyait à une époque (même si de nos jours c'est difficile d'y croire -_-'), au moins j'aurais appris quelque chose aujourd'hui.

      Supprimer
    2. Mais si, c'est une pasta, à quoi vous pensez? Une sorte de rituel, avec une jolie chute, y en a des très réputées de ce genre là!

      T'auras pas ma peau, Paul Binocle. (⌐0_0)

      Supprimer