Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

mardi 24 février 2015

L'entropie

Ce que je vous transmets aujourd'hui fut récupéré dans une grotte du Nouveau-Mexique en 1924. Les informations étaient inscrites sur différents morceaux de papier retrouvés dans le désordre, aux côtés du corps de l'auteur, Thomas Calvin. J'ai tenté de les traduire et de les retranscrire en essayant de garder intact les sentiments de l'auteur.


«Thomas Calvin, 02 Novembre.
 

Si je pose tout ça sur le papier, c'est pour permettre à mes pensées d'échapper à l'entropie. L'entropie, quelle magnifique, mais monstrueuse invention que l'entropie. Dieu a donc prévenu l'homme, qu'un jour il sera remplacé par un autre parce qu'il sera devenu vieux et inutile. Tout le monde y est préparé, depuis la naissance, et finalement qui peut en réchapper ? Personne hormis Lui. Je pense réellement qu'Il peut s'en sortir. Il me l'a prouvé, et de toutes façons, pourquoi mentirait-il ? »


« Thomas Calvin, 03 Novembre.

Certes, Il est hideux. Sa peau pend à plusieurs endroits, et sa couleur change selon là où vous regardez. De plus, si j'ai bien compté, Il n'a que 3 doigts à la main droite mais bien 6 à la main gauche. 6 doigts ! Est-il gaucher ? Je ne me souviens plus. Hideux, vraiment dur à regarder... Si l'on se base sur nos critères de beauté ! Vous seriez bien hypocrites de juger l'homme qui a défié Dieu. L'Homme, avec un grand H ! Il le mérite bien, Lui. Il a renversé l'entropie. En d'autres termes Il ne vieillit plus, anatomiquement parlant. Il est beau, en réalité. Une fois que son corps aura accepté les greffes, il aura comme mué.
J'ai encore du mal à gérer le fait de m'occuper de lui. Enlever le pus, les croûtes, et les insectes. C'est écœurant, mais Il le mérite bien. »


« Thomas Calvin, 06 Novembre.

Je crois qu'il commence à aller mieux. Son corps commence à se faire aux greffes et il y a moins de pus. Il parle peu, mais un simple regard me permet de comprendre ce qu'il veut. Ce soir, j'y retourne, Il a à nouveau besoin d'ambroisie. »


« Thomas Calvin, 06 Novembre.

Ce fils de putain ! Il m'a tiré dans la cuisse. J'ai mal, mais j'ai eu sa salope de fille. Je suppose qu'elle lui suffira pour une semaine, voire deux. »


« Thomas Calvin, 28 Novembre.

 
Bon, voyons voir où nous en sommes :
-J'ai perdu ma jambe droite à cause de la balle de ce bougre de fermier.
-Il parle ! Il m'a susurré à l'oreille tout à l'heure : « Je serai bientôt là. »
-Il commence à bouger. Enfin, pas à proprement parler, mais j'entends son estomac gargouiller de temps à autre, et il est parfois pris de quelques spasmes.
-Je me demande pourquoi des champignons poussent sur son visage ? »


« Thomas Calvin, 03 Décembre.

 
J'ai froid. »


« Thomas Calvin, 04 Décembre. 

 
Il n'est toujours pas revenu à lui, pourquoi ? Doit-il manger plus ? »


« Thomas Calvin, 06 Décembre. 

 
Malgré tout ça, il ne veut pas revenir !»


« Thomas Calvin, 12 Décembre.

 
J'ai mal partout et j'ai peur. »


« Thomas Calvin, 13 Décembre.

 
Tu me manques Alan. »


Alan et Thomas Calvin étaient deux frères. Thomas, chirurgien et médecin légiste de métier, aidait Alan, chimiste et physicien, dans l'étude du renversement de « l'entropie du corps humain ». Ils cherchaient en effet une « fontaine de jouvence » permettant d'inverser les effets du cours du temps sur le corps.

En 1924, Alan meurt d'une crise cardiaque suite à l'injection d'une solution qu'il pensait être la solution à ses recherches. Détruit par la peine, Thomas, son petit frère, devient schizophrène et croit converser avec feu son frère, celui-ci lui dictant de nouvelles initiatives. On dénombre, à cette même période, une dizaine de disparitions d'enfants dans le village où ils tenaient leurs expériences. Une enquête tenue la même année permettra de conclure que c'est en fait Thomas qui enlevait les enfants. Le corps de celui-ci fut retrouvé dans une caverne, à environ 5km du village, au milieu de ses notes. Il était mort d'une infection pulmonaire. Quant à son frère, Alan, il fut retrouvé à ses côtés, n'étant plus, dans les faits, qu'un patchwork de morceaux de corps découpés sur les cadavres décomposés des enfants trouvés au fond de la grotte. Il était purulent, le ventre fendu, duquel sortait des insectes. Des champignons avaient poussé tout le long de son corps et avaient répandu des spores.


Sous son aspect d'expérience ratée, la folie des frères Calvin pose encore des questions. L'entropie peut-elle être combattue ? D'ailleurs, se doit-elle de l'être ?



10 commentaires:

  1. Un mélange habile entre The Rake, Herbet West, Réanimateur de Lovecraft et les notes du Gardien dans Resident Evil 1 ; j'aime bien ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouai c'est carrément ça!!!
      Vive Herbert West ce malade si charismatique!!

      Supprimer
    2. XD Herbert West putain

      Supprimer
  2. Je vois pas trop le point commun avec The Rake. Après pour le reste, vendu ! ;)

    RépondreSupprimer
  3. J'ai beaucoup aimé l'histoire ! ^^ C'est ce genre d'histoires qu'il faut plus sur ce Site

    RépondreSupprimer
  4. Je suis désolé mais je trouve que ça fait un peu pasta cliché.
    Des écrits et un monstre
    encore désolée mais j'en suis pas fan

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a pas de monstre

      Supprimer
    2. Nan mais tu le fait exprès en faite

      Supprimer
    3. Waw bravo ! Trouver un monstre ici, c'était censé être impossible !

      Supprimer
  5. de même qu'avec Anonyme du 28 : Trop cliché

    RépondreSupprimer