Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

mercredi 4 septembre 2013

La route silencieuse (The silent road)

Je veux vous dire quelque chose. Quelque chose de très utile. Actuellement, je suis avec une jambe et un bras cassés. Assis dans une vieille maison en ruine. Mais peu importe pour l’instant. J’ai quelque chose de plus important en tête.


Pour commencer, mes amis et moi étions ivres quand c’est arrivé, j’étais le moins ivre de la bande et également le seul qui se souvient de l’accident. Nous étions quatre et tous assis dans un van. Bien que je fusse le plus sobre, ce n’était pas moi qui conduisais, c’était Jimmy. Je sais que la conduite en état d’ivresse est illégale, mais il n’y avait pas de policiers aux alentours. Jimmy nous conduisait dans une mauvaise rue. Et ce fut la dernière fois que j’y suis allé. Il percutait des poubelles et des boîtes aux lettres. Je suppose que j’étais le seul à me préoccuper des dégâts que ça causerait.


Andy, un de mes autres amis, a presque ouvert la porte du van en entier et est tombé. On ne l’a pas remarqué tout de suite, et c’est au bout d’un moment que Jimmy s’est arrêté. Nous étions tous conscients maintenant du danger de se faire arrêter. Puis on l’a vu. On a crié son nom, puis couru vers lui, mais il ne nous regardait et ne nous répondait pas. Il était juste assis là, fixant droit devant lui. Il était comme gelé et sa peau était aussi pâle que la mort. Plus loin était cette créature non-humaine qui n’était plus notre ami. Il s’est levé et a commencé à se rapprocher de nous, et nous pûmes noter quelque chose d’encore plus horrible. Ses jambes étaient maigres et décharnées. Son corps était déchiqueté et ses organes pendaient. Il n’avait pas de cheveux et ses yeux étaient exorbités. Quand à sa bouche, elle semblait cousue. Cody, celui à l’arrière, a commencé à paniquer et a hurlé à Jimmy de démarrer. Mais il était là, en train de le fixer. C’est là que cette créature a commencé à courir vers nous. Nous étions vraiment affolés, et Jimmy restait là comme un idiot et ne démarrait pas le van. C’était trop tard.


Le monstre était en train de grimper sur notre pare-brise. J’ai pris le volant et ai essayé de l’écraser contre un mur en face. J’étais paniqué et n’y arrivais pas et nous avons percuté une maison. Cody est alors sorti et s’est enfui par une fenêtre des maisons et nous a laissé en plan. Mais je le remercie d’avoir fait cette action stupide, car le monstre détourna son attention. Il commença à le poursuivre dans l’ombre. Nous entendîmes un cri rauque et nous savions que Cody n’était plus. J’ai réessayé de conduire mais ça ne démarrait pas. Nous savions que nous devions prendre des mesures désespérées alors nous avons laissé l’engin pour aller demander de l’aide au commissariat, mais il y avait beaucoup de brouillard. On ne pouvait pas voir à 3 mètres, ce qui m’intrigua sur le fait que nous n’avions pas eu d’accident.


Pendant la fuite, nous avons perdu la trace d’Andy et je savais que si le brouillard persistait, je perdrais Jimmy également. Nous avons passé un moment à crier son nom mais il ne répondait pas. Deux minutes plus tard nous entendîmes un son horrible tout près de nous ; un cri suivit d’un bruit de chair qui tombe au sol. On a couru aussi vite que possible pendant au moins une demi-heure, et incroyablement, nous avons entendu une ambulance. J’ai arrêté l’ambulance et nous sommes montés. Mais c’était vraiment bizarre : comment une ambulance a-t-elle pu nous trouver ? Quelqu’un l’a-t-elle alertée ? Je laissais tomber. Ils m’ont demandé ce que nous faisions ici, mais un éclair de lucidité me traversa l’esprit : ils ne croiraient jamais notre histoire. L’ambulance a appelé la police pour nous déposer, et au fur et à mesure que nous arrivions, le brouillard se dissipait. En descendant nous sentîmes une horrible odeur, comme de l’œuf pourri. Ensuite nous vîmes le corps d’Andy. Son estomac était sorti et ses tripes éparpillées, sa figure déchirée et ses jambes écorchées. Peu importe quelle créature c’était. Mais ça prend les tripes et la chair des humains pour les mettre sur son propre corps. Après ça nous étions forcés de dire ce qui s’était passé et nous l’avons fait. Jimmy a disparu inexplicablement une semaine après l’accident. J’ai le sentiment que ça me poursuit mainte…
Traduction: Teru-Sama

Creepypasta originale ici.

8 commentaires:

  1. Ah ces pastas qui se term

    RépondreSupprimer
  2. CANDLEJACK C'EST ENCORE TOI? Super pasta sinon, j'adore ces creepy qui se termine de cette façon c'est tellement dro

    RépondreSupprimer
  3. c'est débile de ne pas finir ces ph

    RépondreSupprimer
  4. Coup dans la nuc CANDLE JACK tu fait plus le malai

    RépondreSupprimer
  5. Vous pouvez terminez vis phrases avant que je vous enc

    RépondreSupprimer
  6. L'histoire aurait pu être bonne, mais je n'y ai rien compris car trop mal écrit et avec des fautes.
    Dommage!

    RépondreSupprimer