Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

lundi 23 septembre 2013

L'autre épisode perdu de "Nu, Pogodi!"




Le texte a déménagé ! Vous pouvez le retrouver sur le Nécronomorial à cette adresse !


Sur un thème particulièrement difficile (Cartoon, Disparitions), Magnosa, déjà à l'aise dans divers genres comme en atteste son blog, surpasse tous ses concurrents et devient vainqueur du neuvième concours creepypastique.

À titre personnel, et pour prévenir certaines remarques: l'immersion est sans doute plus difficile avec un cartoon soviétique qu'avec les cartoons américains, que l'on connaît tous mieux. Mais bon, citer des références plus exotiques, venant d'un pays à la politique opaque, ça ajoute beaucoup en vraisemblance, vous êtes pas d'accord?

16 commentaires:

  1. Attends voir...C'est pas le mec qui a écrit "Nous ne voulons pas mourir" avec les créatures ? :D

    N'empèche j'ai adoré ta pasta mec.


    -Dysto

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien moi, d'ailleurs je m'excuse de l'inactivité actuelle du blog mais je vais rajouter du contenu sous peu, j'ai justement une nouvelle entrée du journal qui est quasiment terminée :)

      Supprimer
    2. J'espère qu'ils trouveront un "vrai" moyen pour éradiquer ces bestioles !

      - Dysto

      Supprimer
  2. Assez mal fait cette creepypasta, je sui italiano-russe et j'ai regardé sa quand j'étais petit ^^'
    Sa ressemble pas au vrai dessin annimé ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais c'est genial :)

      Supprimer
    2. Pour défendre ce que j'ai écris, je dirais que je n'ai regardé que le premier épisode et quelques extraits supplémentaires, donc que je ne peux pas juger, mais l'épisode étant décrit sommairement et, d'une certaine manière, inachevé, je ne trouve pas cela étonnant qu'il diffère des "vrais" ; par ailleurs, la description du contenu est une part tellement petite que je trouve dommage de ne juger la pasta que sur cela, mais c'est un avis que je respecte :)

      Supprimer
  3. Ba moi persso j'ai juste adoré
    Elle était juste parfaite cette pasta

    RépondreSupprimer
  4. L'histoire est bien, mais je trouve dommage qu'on puisse identifier la "menace" dés le début du récit. Du coup, le fait que [SPOIL] le gars qui raconte donne la cassette de l'épisode perdu au gamin qui vient les voir, est assez prévisible. Pour que cela passe comme un détail sans importance, il aurait fallu rendre le personnage qui raconte plus gentil, plus innocent. A moins que ce ne soit fait exprès, j’avoue que je n'ai pas bien compris si l'auteur a volontairement essayer de cacher ce détail, ou si c'est juste pour qu'on se dise "Arrêter de l'écouter, y'a les gamins qui regarde l'épisode perdu!!!"
    Après, je reconnais que le thème est assez difficile à développer, car ce genre d’histoire est plutôt répandue et qu'il faut donc trouver d'autres moyens pour l'aborder. Bref, bien joué à l'auteur c'est plutôt sympa du début à la fin, dommage que ce détail gène un peu la lecture.

    RépondreSupprimer
  5. Le personnage qui raconte l'histoire fait référence à la creepypasta "le conteur" ou c'est moi qui divague ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'auteur a confirmé qu'il s'agit bien du même personnage !

      Supprimer
  6. Excellente pasta!!!
    Tout simplement parfait!!!!!
    Cela faisais un moment que je n'avais point apprécié autant une pasta!
    Une atmosphère à couper au couteau et une progression en intensité creepypastique (dont pour moi le climax se situe au moment ou les ados se demandent carrément si le conteur à bien été invité) est parfaite!!!
    Et pour finir je suis tout à fait d'accord avec Tripoda dans le sens ou prendre pour matière première un cartoon des pays de l'est renforce l'atmosphère creepypastique de la pasta!!
    En un mot comme en cents: une perle de ce blog!!

    RépondreSupprimer
  7. Ah, sacré Conteur... Toujours le bon mot pour mettre l'ambiance !

    RépondreSupprimer
  8. Juste une petite coquille, mais c’est pas grave : au tout début, "un cartoon créé en 1969, [...] les « épisodes perdus », ces dernières étant trouvables seulement en cassette ou sur internet."

    Pas sûr que internet existait, en Pologne en 69 ;)

    Mais sinon j’ai adoré !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les épisodes perdus n'étaient, à l'époque, trouvables qu'en cassette, mais aujourd'hui on les trouve aussi sur internet, c'est là le sens de la phrase. Parce que c'est sûr qu'internet n'existait pas tout court à l'époque !

      Supprimer