Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

lundi 2 septembre 2013

The Sad Reality

Je n’ai pas l’habitude de raconter ma vie sur internet. A vrai dire, je ne le fais pratiquement jamais et j’aurai aimé ne jamais le faire mais je me sens obligé de vous raconter une partie de celle-ci afin de vous déconseiller de télécharger un film en particulier. Je suis conscient que ça paraît dingue qu’une personne débarquant de nulle part et voulant rester, bizarrement, anonyme vous raconte une chose pareille. Après tout, rien ne vous empêche de continuer la lecture. 

Il y a quelques semaines je venais d’emménager dans mon tout premier appartement. Ce fut tout nouveau pour moi. Je ne vous cache pas que j’étais assez angoissé à l’idée d’avoir mon propre chez moi. Mais ce qui comptait le plus à mes yeux, c’était qu’à partir de maintenant je fus totalement indépendant. Bien sûr, ce n’était pas un palace, mais cela était évidemment suffisant pour vivre. Mes parents m’avaient offert une magnifique télé afin de ne pas trop m’ennuyer en rentrant du boulot. Elle agençait merveilleusement bien mon salon à moitié vide. Parfois je passais des heures devant celle-ci juste parce que j’étais heureux d’avoir la télé rien que pour moi.

Pratiquement tous les soirs, en rentrant du travail, je télécharge, illégalement certes, un film pour occuper mes soirées. J’ai toujours eu une préférence pour les films tirés de faits réels. C’est vrai, se dire que ce genre de films est une interprétation d’histoire qui ont eu lieu peut paraître flippant, impressionnant ou même incroyable. Bref, la semaine dernière je m’étais rendu sur internet afin de me procurer un de ces films, quand une pub est apparue. Bien sûr, cela ne m’a pas étonné vu que sur ces sites des publicités de toutes sortes apparaissent. Mais celle-ci était différente de celles que nous avons l’habitude de rencontrer.

Le chargement de la page était affreusement long. Tout d’abord le fond était complètement noir, puis un titre était apparu par la suite en haut de la pub: The Sad Reality. C’est alors que d’un seul coup, la page avait complétement chargé comme si c’était fait exprès de sorte à laisser en suspense l’internaute tombant sur celle-ci. Juste après le titre, il y avait une vidéo. C’était le trailer d’un film comportant évidemment le même titre situé juste au-dessus. La bande-annonce débuta sans même que j'aie pris la peine de cliquer sur play. Dès les premières secondes, je pouvais remarquer le corps inanimé d’une pauvre femme ainsi que celui d’un homme ayant lui aussi perdu la vie. Je ne vous cache pas que rien que cette vidéo me rendait mal à l’aise. La musique qui l’accompagnait était sinistre, glauque, je pourrais même vous citer tous les adjectifs qui existent ayant rapport avec celle-ci.

A la fin de la vidéo, le trailer nous fait savoir que le film est disponible, gratuitement visiblement, depuis le printemps 2013. Je me permets de mettre le lien du trailer pour les plus curieux d’entre vous. Pour les plus sensibles comme moi, évitez de vous laisser envahir par votre curiosité.



http://www.youtube.com/watch?v=-K9hnWVS5w0



En dessous, il y avait le synopsis du film. J’ai pris soin de le traduire le plus correctement possible.


« The Sad Reality permet de montrer au monde ce qu’est vraiment la réalité. Presque toute la population de cette foutue planète a peur de la réalité. La plupart des gens ne s’en préoccupe même pas. Ils préfèrent se morfondre dans leur loisir si puéril. Puis, leur objectif est de se marier, ensuite fonder une famille. Avoir plein d’enfants. Travailler puis mourir. Peu importe l’ordre.

Les plus courageux d’entre vous oseront regarder ce « snuff movie » entièrement réalisé avec des images d’archives ainsi que des réalisations sans aucuns effets spéciaux. »


C’est en lisant ce résumé que j’ai compris qu’il ne s’agissait pas d’un simple film qui passerait à la télé. Je n’en avais jamais entendu parler avant. Mais d’après le Trailer il était déjà sorti gratuitement en téléchargement. En bas de la page, il y avait justement le lien de téléchargement. J’ai longuement hésité avant de cliquer dessus. Un snuff movie… Il n’y a rien de plus horrible comme catégorie de film. Je ne sais même pas si on peut appeler ça un film. Après réflexion, ma curiosité m’avait devancé. Le chargement se lança. Mon cœur battait de plus en plus rapidement, quand j’ai remarqué qu’on ne pouvait pas annuler le téléchargement. Il y avait simplement la barre de chargement, rien de plus. Il était impossible de réduire la fenêtre. Je n’avais plus qu’à attendre patiemment.

Je me demandais sans cesse si ce n’était pas qu’un simple virus. Télécharger un film grâce à une pub n’était vraiment pas une bonne idée.

Une trentaine de minutes plus tard, le téléchargement fut terminé. Quand j’ai appuyé sur le bouton droit de la souris sur le fichier du film, il n'y avait, étrangement, que deux options possible: Lecture ou Copier. Je ne pouvais même pas le supprimer ou le renommer. Sans trop chercher à comprendre, je le mis alors directement dans une clef USB afin de le regarder sur la télévision.

J’avais à peine branché la clef qu’un diaporama d’images du film défila. Elles étaient toutes plus atroces les unes que les autres. Sur l’une d’elles je pouvais apercevoir un chercheur (ou je ne savais trop quoi) en train d’analyser le corps d’un pauvre jeune homme qui avait été complétement éventré. J’eus des nausées en regardant ces photos si abominables. De plus, il y avait exactement cette même musique angoissante que dans le trailer.

En faisant divers recherches sur TSR, j’ai pu trouver l’image que je vous ai décrite précédemment. Encore une fois, si vous êtes sensible ne la regardez pas.



http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=744156TheSadReality.jpg



C’est alors qu’ensuite le film commença. Dès les premières secondes je savais que jamais je n'aurais dû télécharger ce snuff.

La première scène s’appelait « The Sad Pig & Mister Piggy »
Comme son nom l’indique, je pouvais distinguer au loin un cochon. Il se trouvait au bout d’une longue pièce complètement vide et sombre. A côté de lui, il y avait un homme portant un masque de porc qui recouvrait la totalité de sa tête. Il semblait si réel. C’était sans doute ce Mister Piggy. Il tira ensuite par la queue ce pauvre animal afin de se rapprocher de la caméra, quand un autre homme vêtu de ce même masque hideux s’approcha. Il tint fermement l’animal sans grande difficulté. Mister Piggy se mit à genoux et regarda attentivement la gueule du cochon. Puis, à mains nues, il lui arracha son œil droit. On pouvait entendre le pauvre animal sans défense hurler de douleur. Piggy arracha sans plus attendre le second. Puis une voix se fit entendre :


« La télé : c’est la vision carrée d’un monde qui ne tourne pas rond »


A partir de là, il n’était plus question de continuer cette horreur. Je stoppai aussitôt le film. Je n’étais pas rassuré pour autant. Les images défilaient sans arrêt dans ma tête.

A mon plus grand regret je me souvins qu’il était impossible de supprimer cette chose. Bref, il était temps pour moi d’aller me coucher. Il était tôt, mais je savais très bien que j’aurais du mal à m’endormir. Le peu que j’avais vu du film était odieusement insupportable. Il était impossible de se concentrer sur celui-ci. Quand je me suis couché, j’entendis le son de la télé encore allumée. J’étais persuadé de l’avoir éteinte pourtant. Lorsque je me suis dirigé vers le salon, l’écran était tout blanc. Mais je pouvais entendre des grésillements ainsi qu’un ultrason. Puis un message était apparu :


« Tu aurais dû continuer à regarder la réalité en face »


La télévision se coupa aussitôt. J’essayais comme je le pouvais de la rallumer mais ce fut impossible. Énervé, je pris la clef USB et l’écrasai par terre à l’aide de mon pied. Mais j’étais aussi effrayé. Comment était-ce possible qu’un message pareil puisse s’afficher sur un écran. Tout ça à cause de ce film. Je me suis par la suite dirigé vers ma chambre pour regagner mon lit.

Dans la nuit, je me suis réveillé car quelque chose à mes pieds me dérangeait. Je me penchai alors pour regarder au bord de mon lit. C’était sa tête. La tête du pauvre cochon du film. J’en étais certain, ça ne pouvait être que ça, car j’avais distingué que ses yeux avaient disparu. J’étais tétanisé de frayeur. Quelqu’un avait pénétré dans mon appartement et savait très bien que j’avais regardé ce film. Je me suis précipité vers le salon afin d’appeler la police. Mais j’avais remarqué que la télé était une nouvelle fois allumée. Puis une vidéo a démarré.
En fait... elle enregistrait en direct. C’était ma chambre qui était filmée. Je ne voulais pas y aller pour vérifier qu’il y avait bien une caméra planquée sur le mur en face de mon lit.

Cette créature était apparue face à la caméra. C’était Piggy. Il portait le même masque affreux que dans le film. Ce monstre sadique était dans ma chambre. Il me dévisageait à l’aide de sa caméra. Je ne trouvais plus mon portable. Mon téléphone fixe avait été enlevé. Je me suis alors dépêché vers la porte d’entrée mais celle-ci était fermée. Lorsque je me suis retourné, il n’y avait plus personne, ni à l’écran ni dans la chambre.

Mais cette fois-ci, il y avait un morceau de papier dans la gueule de l’animal. Dessus, il y avait écrit « A ta place, je ne m’endormirais plus ».


Maintenant, je tenais à vous conseiller que si vous voyez cette pub ou un lien de téléchargement nommé :


The.Sad.Reality.2013.TRUEFRENCH.DVDRip


Ne cliquez en aucun cas dessus, à moins que vous vouliez risquer votre vie. Dans ce cas, regardez-le entièrement.
 


 




Cette Pasta provient d'un concours, où elle a malheureusement terminé en seconde place. Mais, étant excellente, on vous la propose tout de même !

21 commentaires:

  1. ton lien marche pas pour le trailer

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et pour l'image aussi

      Supprimer
    2. Voilà, ça devrait marcher maintenant!

      Supprimer
  2. La creepypasta est excellente
    Dommage que le trailer soit fait avec des extraits de Men behind the Sun, ça casse un peu sa crédibilité.

    RépondreSupprimer
  3. C'est une traduction ? Sinon très bonne pasta ça on peut le dire, bravo l'auteur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, c'est un gars du forum qui l'a faite -un gars très doué, il a toujours de bons retours!
      Preuve si besoin était que malgré ce que certains ont pu dire, les francophones se débrouillent tout aussi bien que les américains dans le domaine des creepypastas.

      Supprimer
    2. On en à la preuve là !

      Supprimer
  4. Ca fait longtemps que j'avais pas eu peur en lisant une creepy, en fait le trailer aide beaucoup x)

    RépondreSupprimer
  5. ENORME j'ai eu tres peur

    RépondreSupprimer
  6. J'adore, pour une fois qu'une creepy me fais flipper! :c

    RépondreSupprimer
  7. Je téléchargerai plus n'importe quoi maintenant x)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A mort! Hadopi va être content!

      Supprimer
  8. L'image à la fin m'a mise super mal à l'aise .....Limite j'ai eu envie de pleurer et je suis pas sensible ..

    RépondreSupprimer
  9. Hum, même dans une creepy pasta, je trouve sa plutot malsain d'utiliser le terme snuff movie aussi librement, surtout quant on sait se que c'est...pour ceux qui ne savent pas, un snuff movie est un filme a caractere pornographique mettant en scene la torture puis le meurtre du protagoniste, j'ai déja vu ce genre de filme sur le deep web et on se sent bien pus que mal a l'aise quant on sait que ce genre de filme est fait sans effet spéciaux...

    PS : sinon, bonne creepy pasta, bien écrite même si l'histoire est somme toute assez banal ! ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "pornographique" Ouais je p-
      "torture puis le meurtre du protagoniste"
      Roooh...

      Supprimer
  10. Lire une creepy pasta aussi effrayante en cours (ouh, rebelle.), ça fait tout de suite son effet. Excellente !

    RépondreSupprimer
  11. Il est toujours mieux de le regarder en cours plutôt que seul chez soi :(

    RépondreSupprimer
  12. Excellente pasta!!!!

    Tu as tout a fait raison Tripoda,ce français est un chef en la matière!!
    Très bon auteur!!

    RépondreSupprimer
  13. Dommage, avec la gueule du monstre dans l'image, on aurait pu faire une meilleure creepypasta :/ Mais elle mérite quand même bien sa 2ème place, après The Pocket!

    RépondreSupprimer
  14. La pire idée que j'ai jamais eu : lire des pastas sur la tablette à 00:00 pile ! *ouh là là...* Cela dit, j'ai lu le jeu de l'âme, celle-là qui, au passage, est exellente, et quelques shock ending, genre travers de porc (j'men lasserais jamais...) Bref j'ai dormi que 4 heures *Ouai!* OSEF... Respect à ceux qu'auront le courage de laisser leurs pieds dépasser du lit...

    @MaskAndAnAxe

    RépondreSupprimer