Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

samedi 26 octobre 2013

Le gibier

Il fait nuit. Et par la même occasion, il pleut. Les éléments sont déchaînés ce soir de pleine lune, alors que tout était paisible il n'y a même pas deux heures...

La maison dans la forêt est éclairée. Une famille est à l'intérieur, la mère et ses deux enfants mâles. Ils attendaient que la tempête passe, le bruit des gouttes martelant le toit dans un fracas digne d'un titan.

Les enfants étaient effrayés... La mère vint les consoler, leur disant que dès le lendemain, toutes leurs peurs disparaîtraient...

C’était sans compter l'arrivée d'un homme... Vêtu d'un long imperméable noir et portant un sac sur son épaule, il s'approcha de l'habitat allumé d'une vive lumière réconfortante pour les membres de la famille, mais qui ne peut les protéger face au danger qui arrive à leur porte...

L'homme s'approcha de la maison, saisit la poignée de la porte, l'ouvrit entièrement, et entonna de sa voix grave:

"Chérie, je suis rentré!"

Le père, chasseur, rapportait un magnifique daim qui passait par là! La femme, folle d'inquiétude, se jeta dans ses bras, suivie par les enfants.

La créature était belle... tellement que la famille a décidé de la découper et de la déguster dès le lendemain. Il laissèrent donc l'animal dans le salon, comme une sorte de trophée, et allèrent se coucher après que le mari ait avalé sa délicieuse soupe aux tomates.



C'est dans le calme inquiétant que la créature posée sur la table se réveilla... Elle mit ses quatre pattes sur le sol et examina les alentours pour évaluer la situation... Après quelques secondes, elle comprit ce qui lui était arrivé: elle avait été tuée par un homme sans scrupule et s'apprêtait à être dévorée... Cette idée répugna l'animal... Et une idée lui traversa l'esprit: faire connaître le même sort au chasseur!

Le daim grimpa les escalier le plus délicatement du monde. Même si celui-ci grinçait sous ses pas, il ne réveilla aucun des membres de la petite famille.

Arrivé devant la chambre des parents, il entrouvrit la porte afin de savoir si l'une des armes du tueur était présente... ce qui fut le cas.

Le daim établit alors son plan d'action et après quelques minutes, se mit à refermer la porte, tant bien que mal en silence, et attendit le moment où il serait prêt...







Le père de famille endormi, rêvait que sa chance perdure des semaines entières, allant jusqu'à ramener trois cerfs, dix lapins et un castor... Cette vision lui plaisait: il partait le matin, habillé d'un costume qui le dissimulait dans les bois, armé de son fusil et d'un couteau de boucher, "au cas où" se disait-il chaque fois. Il partait la journée dans la forêt, parfois pendant des heures, jusqu'au moment où un animal croise sa route. Et le soir, il rentrait manger un festin, récompense d'une telle journée d'effort, autour de sa famille... Il aimait sa vie telle qu'elle était! Il se disait qu'il allait apprendre à ses fils l'art de chasser, un jour peut-être... Il sourit dans son sommeil, sourire qui ne dura pas...



Le daim enfonça la porte dans un vacarme assourdissant, ce qui réveilla toute la famille. Il fonça, les bois en avant, vers le père. Il esquiva de justesse.

Le lit partit en miettes. Heureusement, la femme réussit à en sortir.

L'animal recula et s'orienta vers l'homme, paniqué. Il battit du sabot et chargea une nouvelle fois. Le chasseur n'y a pas survécu... Il est à présent empalé sur les bois de la créature folle. Cependant, elle n'était satisfaite pour autant: il fallait qu'ils meurent tous!

Le daim se retourna: personne. La femme s'était enfuie en pleurant son mari. La bête se jeta alors sur les enfants, une chambre plus loin, et les frappa à coups de pattes sur un mur jusqu'à ce que mort s'en suive...

Même si la femme n'était plus là, le daim était satisfait... Il avait vaincu son tueur et détruit ce qui lui était cher...

Ne croyez jamais que, dès qu'un être meurt, c'est toujours définitif... Il se passe parfois des miracles que même la mort n'a pu prévoir...



Quoiqu'en disent certains (j'anticipe), je trouve qu'elle a son charme.

15 commentaires:

  1. Original ! Je n'ai jamais vu de pastas comme ça. :o

    - Dysto

    RépondreSupprimer
  2. Mouai.. Bof... C'est pas mal et quand on y pense on tue les bebe des animaux sans aucun remord. Mais bon. C'est trop mal fait je trouve. Deja. Comment un daim peut il prendre un fusil ( on peut imaginer qu il le pousse ) mais, COMMENT peut il savoir ou est la chambre des parents.. ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Euh...Il n'a pas utilisé de fusils.

      Supprimer
    2. C'est un daim qui revient à la vie, c'est déjà assez bizarre. En quoi est-ce plus étonnant qu'il aille voir les parents dans leur chambre? Et puis un pavillon, c'est pas immense, il aura pas à chercher longtemps...

      Supprimer
  3. Bof.
    Le fait que le daim revienne à la vie, ce n'est pas étonnant. Y a tellement d'histoires avec x qui revient à la vie&blabla.
    J'ai bien aimé la dernière phrase, et le début, avant que le père rentre. mais c'est tout. Ce n'était vraiment pas creepy.
    Et c'est assez frustrant qu'un daim qui veut se venger et que tout le monde meurt laisse la femme fuir... Et en soit satisfaif. ._. En plus, il était bien trop intelligent et soigneux pour un simple animal... J'sais pas, mais voir un daim monter les escaliers délicatement... C'est drôle. Et y a des passages qui sont assez mal enchaînés c'est bien dommage. Ca porte à confusion, ou rend le récit plus lourd.
    Ca aurait pu être une bonne histoire si c'était beaucoup plus abouti. Là, c'est moyen. Dommmage.

    RépondreSupprimer
  4. haha! bien fait pour eux! ^^ puisse cela arriver pour de vrai un jour!

    RépondreSupprimer
  5. Non, Bamby qu'as tu fais ? :'(

    RépondreSupprimer
  6. ce matin un lapin a tué un chasseur

    RépondreSupprimer
  7. Le plus flippant est que l'auteur donne l'impression de vouloir absolument tuer tous les personnages masculins de son histoire. Mais il épargne la femme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. macho macho men :)

      Supprimer
    2. Non, le plus flippant, ça reste tout de même que notre héros animal ai conscience de l'endroit où il se trouve alors qu'il est sauvage et qu'il est dans les bois, qu'il sache ce qui lui est arrivé et pourquoi ça lui est arrivé, qu'il ai conscience qu'il faut grimper doucement les escaliers car on peut l'entendre et d'autres trucs du genre. Et je veux bien croire que la résurrection lui ai fait zapper son instinct de survie mais de là à avoir un désir de vengeance, même moi à sa place je me serait barrer sans demander mon reste : on parle bien de se retrouver enfermer dans un lieu inconnu et inquiétant dans le but d'être dépecé et dévorer plus tard quand même.

      Sinon, concernant le truc des hommes tous morts à mon avis, c'est que les gosses représentent l'héritage de chasse du père, c'est à dire des chasseurs à venir qui perpétueront la chasse à la place de leur père. Enfin, ça reste toujours très macho sur la place de la femme dans la famille ("les nanas peuvent pas chasser parce qu'elles ne disposent pas des bons organes reproducteurs pour faire cette activité virile", ah ah, bullshit).

      Et d'ailleurs, je n'ai toujours pas compris pourquoi il a dit deux enfants "mâle" et pas deux garçons, c'est pour dire que les humains sont des animaux? Et pour instaurer une sorte de relation prédateur-proie inversée? Ou bien instaurer une morale écologique qui aurait bien passer si elle n'avait pas été aussi grossière? (chasseur tuer animaux=>Chasseur méchants=>moi tuer chasseur). Bon, ça reste mon avis personnel mais je trouve qu'un mec qui chasse pour le plaisir, pour vanter sa personne ou pour le sport reste à mon gout plus condamnable qu'un mec qui chasse pour bouffer, enfin bon...Dans tout les cas, j'aime pas la chasse, mais de là à tuer des gosses, je trouve qu'il y a plus efficace comme manifestation de désapprobation alors non, je trouve que c'est pas "bien fait pour eux".

      Supprimer
  8. Exellente creepypasta mais je n'aurai pas aimé si ça avait pas été dan la catégorie weird

    RépondreSupprimer
  9. TROP BIEN Mais me merite pas d'être classé Weird

    RépondreSupprimer
  10. Bien fait pour eux n'est pas le terme qui convient. Je dirait plutôt: c'est de bonne guerre..

    RépondreSupprimer
  11. "Le daim établit alors son plan d'action" normal

    RépondreSupprimer