Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

mardi 8 avril 2014

Maman est là

Anna n’avait jamais douté de sa sécurité, ni de celle de son enfant. Anna vivait avec son mari, Arthur, et leur petit garçon âgé d'à peine deux ans.  Ils vivaient tous les trois dans une charmante maison en ville, le genre de maison sympathique qu’on remarque en passant dans la rue. Anna adorait son petit garçon, elle le chouchoutait et le gâtait bien plus que nécessaire. On pouvait même déjà se dire que cet enfant allait être un véritable pourri gâté.



La jeune femme avait à peine 20 ans. Elle était des gens populaires, qui depuis sa petite enfance était la Reine de son école, collège et lycée, le genre de fille qu’on invite à toutes les fêtes, le genre de fille qui vit dans l’alcool et la drogue juste pour paraître cool auprès des copains, le genre de fille à se recouvrir de maquillage et de parfums qu’on sent à des kilomètre à la ronde. Une fille hautaine qu’il ne fallait pas prier pour se moquer des exclus… Une fille qui ne s’était pas fait prier non plus pour coucher avec Arthur après une fête trop arrosée, comme à chaque fête et avec à chaque fois un partenaire différent - quand ce n’était pas plusieurs. Par chance pour elle, Arthur n’était pas un salaud, en tout cas pas entièrement, et il avait assumé le rôle de père.



Ce soir là, Anna avait décidé d’inviter quelques vieux amis du lycée qu’elle avait perdu de vue après la grossesse. Elle avait tout préparé, elle avait même pris un peu de Vodka, elle savait que ce petit groupe de fêtards en était friand. Elle était alors partie coucher le petit garçon, Jérôme, dans son lit de bébé. Puis elle avait accueilli ses amis qui venaient de frapper à la porte.
Jessica, Clarisse et Frank. Les trois grands amis. Clarisse et Frank étaient en couple et avaient une petite fille, avec un an de plus que Jérôme, Alice. Cette petite fête, qui était plutôt un petit apéro - il fallait croire que la grossesse avait assagi Anna - commençait alors calmement.  Une heure et demi passa, ils avaient passé la plupart du temps à parler du bon vieux temps, à se demander ce qu’ils étaient devenus. Jusqu’au moment où un grand bruit leur parvint. Aucun doute, cela venait d’au-dessus, de la chambre de Jérôme.


Anna se leva alors en vitesse, laissant ses trois amis discuter avec Arthur. Elle monta les escaliers quatre à quatre et ouvrit la porte de la chambre déjà entr'ouverte. Pas besoin d’allumer la lumière, la veilleuse en faisait déjà assez, pas trop histoire de permettre au petit de dormir, plongeant les coins de la pièce dans les ténèbres les plus obscures qui soient. Elle se pencha au dessus du lit. Le petit dormait tranquillement, le visage souriant, dans un rêve
certainement merveilleux.



Elle se tourna vers la porte et sortit de la salle. Elle s’arrêta avant de fermer entièrement la porte, l’ouvrit un peu plus, puis la referma… Il lui semblait avoir vu quelques petites sources de lumière dans un des coins sombres de la pièce, comme des lucioles. Mais non, après vérification il n’y avait rien.
Elle redescendit, passa par sa propre chambre pour récupérer le babyphone et alla dans le salon pour rejoindre les invités. Elle n’était pas sereine, légèrement inquiète, elle ne savait elle-même pas pourquoi. Elle passa le reste de la soirée avec eux, à rire et raconter sa vie insignifiante… détestable, pourtant elle faisait tout de même attention à ce qu’elle entendait à travers le babyphone.



Au bout d’un moment elle fit signes aux autres de se taire, elle essaya de monter le son, pour mieux entendre ce qui se passait. Elle avait d’abord entendu un léger grésillement, puis une faible voix….
En écoutant avec plus d’attention, elle finit par comprendre quelques phrases. 


« Pourquoi, pourquoi maman ne peut pas te toucher? Pourquoi maman ne peux pas sentir ta peau pourrir? Pourquoi ne pas tout ouvrir? Pourquoi ne pas… » 

Un autre grésillement…
Et le cri du petit, cette fois pas dans le babyphone, comme si on l’avait éteint. Anna, Arthur et les autres montèrent les escaliers. Ouvrant la porte d’un coup, allumant la lumière.


Rien, le petit venait de se réveiller et pleurait à présent. Anna le prit dans ses bras, soulagée… Le babyphone avait peut-être capté le signal d’une radio, pensa-t-elle, du moins jusqu’à qu’elle se rende compte que le petit pyjama bleu du petit était recouvert d’un liquide impossible à identifier, une trace de griffure visible sur sa joue.
Le babyphone, qu'Arthur avait pris avec lui, plutôt par réflexe qu’autre chose, se mit à émettre un bruit fort désagréable, comme si quelque chose léchait l’appareil de l’autre côté. Un rapide coup d’œil permit de remarquer que l’autre appareil n’était pas dans la chambre.
La machine leur permit alors d’entendre d’autres bruits, comme des couinements, des gémissements, puis une voix désincarnée. « Oh… Oh, maman peut te toucher. Maman te touche… Maman plaisante avec toi, Maman aime le goût que tu as, sentir ce liquide… si chaud... »  Ils étaient tous figés, le regard fixé sur le babyphone.


Anna se mit à bouger la première, décidant de redescendre en gardant le petit avec lui, pour aller appeler la police. Les autres la suivirent, blancs, choqués. Ils s’arrêtèrent tous en plein milieu des escaliers… 


Le mur en bas projetait une ombre venant du salon. Une silhouette était là, s’agitant comme secouée de spasmes. Cela ressemblait à première vue à un mélange d’homme et de bête, l’ombre en tout cas suggérait une sorte de corps humain, dont les jambes étaient à double articulation, et des bras horriblement maigres, la peau sur les os... Impossible de bien définir sa tête… Comme une sorte d’amas informe de tentacules, peut-être y avait-il au milieu une mâchoire humaine.
 

Un chuchotement se fit entendre dans le salon. Le babyphone lui fit écho, mais de façon bien plus compréhensible. La chose en bas parlait à travers le babyphone, comme un sadique qui prenait plaisir à faire peur à ses victimes…  
« Maman est là, pour toujours...» 
La voix s’arrêta un moment, l’ombre fut secouée d’un grand spasme. 
« Oh… oooooh  Oh… Ooooh, petite Alice.»


18 commentaires:

  1. J'ai rien compris à la fin .

    RépondreSupprimer
  2. Le twist !!!!

    Je m'y attendais pas...

    RépondreSupprimer
  3. J'ai pas compris le twist

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais essayer de l'expliquer (ça va être dure x) ).

      Pendant tout le texte, on croit que le monstre s'attaque à l'enfant de l'héroïne (Jérôme). Mais il s'attaque en faite à la fille de l'un des invités (Alice).
      Si tu n'as pas compris, c'est que son existence est racontée rapidement, et qu'on se dit "On s'en fout du nom de leur fille, bla bla".

      J'espère t'avoir fait comprendre... ;)

      Supprimer
  4. C'est une reedition de "maman te touche". La difference se situe sur la fin, non ? -Jeff Stalker

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet la fin trash à été supprimer, tant mieux ça aide pour le côté twist.
      Et certaines passages qui étaient trop rentre-dedans sont devenu plus subtile.
      -Satorax Necro

      Supprimer
    2. Je n'ai pas compris pourquoi la fin "trash" a été enlevée (Je connais la fin,hein)?

      Supprimer
  5. Putain, Pedobear est parmi nous!
    XD

    RépondreSupprimer
  6. Quelle etait la vrai fin ? Oo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelque chose s'ignoble qui aurait potentielement amené quelque problèmes au site.

      Supprimer
  7. J'ADORE TROP!!!!!>^<..... Mais ca me tracasse... je voudrais savoir la suite *Q*

    RépondreSupprimer
  8. Mmmmm.....Alice tu es si bonne ^^ Nan je déconne,c'était vraiment agréable :) P-ê une suite ?

    RépondreSupprimer
  9. On peut trouver cette creepy quelque part en entier?

    RépondreSupprimer
  10. Quelqun peut me dire ou je peux trouver la fin trash?

    RépondreSupprimer
  11. J'ai le lien... le voici http://ask.fm/Tripoda/answer/111153973083 mais faite attention, c'est vraiment trash...

    RépondreSupprimer
  12. J'y suis pas du tout j'ai cru comprendre que c'était un zombie ou un vampire qui a mangé la petite à la fin mais à ce que g pu trouver sur le Web les gens parlent d'autre truc bien plus malsain que sa

    RépondreSupprimer
  13. Y'a pas un lien avec l'histoire COMPLÈTE et ORIGINALE ?
    Sinon bonne pasta, rien à dire! ;)

    RépondreSupprimer
  14. En faite le pédo qui se dit etre la "maman" touche la gosse et lui fais faire une.... fin bon je ne vais pas sire et je prefere garder mon esprit tordu pour moir meme xD

    RépondreSupprimer