Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

mardi 4 novembre 2014

On ne parle pas de Sarah

J'ai toujours voulu une petite sœur. Je suppliais mes parents, "S'il vous plaît ? S'il vous plaaaaaaaaît ?" et ils roulaient leurs yeux et me disaient que ce n'était pas aussi simple que je ne le pensais. Cela ne m'a pas empêché d'en parler à chaque fois que j'en avais l'occasion.

 
Quand ils ont ramené Sarah à la maison, ça a été le plus beau jour de ma vie. Elle était si mignonne ! Je ne pouvais pas attendre de partager mes jouets avec elle. J'ai commencé à me promener parmi eux, décidant lesquels étaient à elle et lesquels étaient à moi. J'ai emprunté les étiquettes de mon père et ai commencé à mettre nos noms sur chaque chose pour que nous ne les confondions pas.

 
Elle a beaucoup pleuré au début. J'ai demandé à mes parents pourquoi est-ce qu'elle criait autant et ils m'ont dit que c'était naturel. Ils ont dit que quand elle se serait habituée à nous et à notre maison, elle se calmerait et ne pleurerait plus tout le temps. Quelquefois pourtant, elle pleurait tellement fort que Papa devait l'emmener au sous-sol qui était insonorisé, pour que les voisins ne se plaignent pas.

 
Elle a dormi dans le lit de Papa et Maman les premiers mois. Quelquefois, j'essayais de les rejoindre mais ils fermaient toujours leur porte à clé. Maman disait que leur lit n'était pas assez grand pour que nous y dormions tous. J'étais patiente. Je savais que le nouveau lit avec des barreaux qu'ils avaient installé dans ma chambre deviendrait finalement le sien.

 
Quand ils ont senti que la laisser dormir seule était sûr, ils ont commencé à la mettre dedans. Elle ne pleurait plus autant alors, et je m'allongeais dans mon lit et l'observais dormir de l'autre côté de la pièce. Ils l'emmenaient d'abord dans leur chambre et y restaient jusqu'à ce qu'elle s'endorme, et la transportaient ensuite dans notre chambre. Quelques nuits, après qu'elle ait été transportée, je la voyais allongée là les yeux ouverts, fixant juste le plafond, alors je m'approchais et lui donnais ses jouets à travers les barreaux. La plupart du temps elle se contentait de jeter les jouets, et commençait alors à pleurer, et je devais me cacher sous mes couvertures avant que Papa ne vienne pour s'occuper d'elle.

 
Finalement, ils ont commencé à laisser Sarah s'asseoir avec moi dans la salle de jeu. On m'a dit que je n'avais pas le droit de lui donner quelque chose de trop petit ou pointu avec quoi elle pourrait se blesser. J'était teeeeellement heureuse ! Je m'asseyais derrière elle et coiffais ses cheveux, et lui disais qu'elle était la meilleure petite sœur du monde. Je lui montrais quels jouets étaient à elle et quels jouets étaient à moi, mais elle n'avait pas l'air de s'y intéresser. Quelquefois, on s'asseyait sur le rebord de la fenêtre, et elle tapait contre la fenêtre pendant que je dessinais dessus avec mes crayons spéciaux.

 
L'école a recommencé à Sugar Creek Elementary, et j'y suis allée mais Sarah devait rester à la maison. Maman a dit qu'elle n'était pas encore prête pour l'école. Je revenais à la maison et racontais à Sarah tout ce que j'avais appris. Je dessinais des dessins de nous jouant ensemble. Quand je les ai montrés à Papa, il me disait merci et les prenait pour les garder dans son bureau. 

 
Ensuite est arrivé le jour vraiment mauvais. Je ne l'oublierai jamais. Je suis revenue à la maison et Maman était assisse à la table, en train de fumer. Elle avait l'air très triste. J'ai voulu aller jouer avec Sarah, mais je n'ai pas pu la trouver. Quand je suis allée demandé à Maman où est-ce qu'elle était, elle a commencé à pleurer. Je lui ai demandé ce qui n'allait pas, et elle a dit que Sarah était partie. Je n'ai pas totalement compris, mais j'ai commencé à pleurer aussi et lui ai dit "On doit la retrouver !". Elle a juste secoué la tête et dit qu'elle était partie quelque part où nous ne pouvions aller.

 
Papa a démonté son lit. Il a jeté tous mes dessins sur lesquels elle était. Il a enlevé mes étiquettes de tous les jouets. Quelques fois j'en trouvais une qu'il avait manquée, et ça me faisait pleurer. J'ai commencé à les rassembler et à les cacher, mais il a un jour trouvé où je les cachais par accident et s'est mis très en colère. Nous n'avions pas le droit de parler d'elle. C'était comme si elle n'avait jamais existé. Je ne pensais pas que cela était juste. J'ai dit à Maman que Papa était méchant de nous forcer à ne pas parler de Sarah, mais elle a dit que c'était mieux ainsi et que je comprendrais quand je serais plus grande.


 

 
 
 
 
J'ai revu Sarah.

 
Juste une fois, mais je ne l'oublierai jamais. J'étais avec Maman pour faire les courses. On est allées acheter à l'épicerie puis à une boutique de tissus à Thorntown pour que Maman puisse chercherde quoi faire des nouveaux rideaux. Elle s'est rappelée qu'elle avait des lettres à poster, alors on s'est arrêtées à la poste pour acheter des timbres. Je chantonnais toute seule et lisais les affiches pendant que Maman parlait à la dame derrière le comptoir, et c'est là où j'ai vu Sarah. Elle était aussi mignonne que dans mon souvenir. Je me suis approchée et j'ai regardé l'affiche avec sa photo, mais ils avaient mal écrit son nom. Quelqu'un avait écrit son nom comme Shannon. 

 
Je me suis précipitée vers Maman et j'ai tiré sa manche, et je lui ai dit que Sarah était sur le mur avec d'autres images d'enfants, mais elle est devenue toute tremblante et s'est excusée auprès de la dame avant de me tirer hors de la poste. J'ai dû crier, parce qu'elle n'arrêtait pas de parler au-dessus de moi au lieu d'écouter.

 
"J'ai vu Sarah ! On a mis sa photo sur le mur là-bas !" 

 
Finalement, Maman m'a donné une claque et m'a dit que ce n'était pas Sarah, et que elle ressemblait peut-être à Sarah mais que je me trompais, et que si je n'arrêtais pas j'allais avoir de vrais problèmes avec Papa quand il rentrerait. J'ai pleuré et j'ai promis d'être gentille, mais même après que j'ai promis, je n'ai pas eu droit de dîner et j'ai dû m'asseoir dans ma chambre cette nuit. J'ai entendu Maman et Papa parler dans la cuisine et ils parlaient plutôt fort. Quelqu'un a commencé à ouvrir les tiroirs de la cuisine et ensuite le pas de Papa a résonné lourdement dans l'escalier, mais j'ai entendu Maman crier "Si tu oses !" et il s'est arrêté en dehors de ma chambre, puis a redescendu les escaliers.

 
Nous ne sommes plus jamais retournés dans cette poste, et je n'ai plus jamais vu Sarah. C'est la première fois que je parle de Sarah depuis ce jour. 

 
 
 
 
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
 
Traduction: BloodyTree

Si vous pensez que quelque chose vous a échappé, relisez une deuxième fois. :)

Texte original

33 commentaires:

  1. superbe pasta ! c'est pas du genre a faire peur ni rien , on s'attend juste pas au rebondissement a la fin. j'ai adoré !

    RépondreSupprimer
  2. Quand même c'est assez prévisible, l'enfant kidnappé... J'avais réussie à voir venir le coup mais il y a pas eu de fantôme comme je l'espérais ou le meurtre de la petite fille :( (même si à la fin j'ai cru comprendre que son "père" prenait un couteau?)

    Par contre j'ai une sacré question maintenant... Le narrateur a-t-il oui ou non était kidnappé aussi? :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense qu'elle veut dire que ses parents l'ont vendus pour un film xx pedo

      Supprimer
    2. heu tu m'expliques oou c'eest expliqué ...

      Supprimer
  3. J'ai un doute, en fait Sarah a été kidnappée et la petite qui parle aussi mais elle le sait pas?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas l'impression puisqu'ils essayaient de tout pour lun cacher ce qu'ils faisaient à Sarah. Or, je pense que si là narratrice était aussi kidnappé, on essayerait pas autant lui cacher la vérité; puisqu'ils l'auraient fait aussi passer par là.
      Alors qu'elle ne comprend strictement pas ce qui arrive à Sarah.

      De plus, les comportements des parents sont complètement différents envers les deux enfants. Sarah par exemple n'a pas le droit d'aller à l'école; alors qu'elle si.

      Supprimer
  4. Vous êtes étonnamment sagaces. À ce qu'on m'a dit, beaucoup d'anglais ne l'ont pas comprise dans sa version originale...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. t'inquiettte au debut j'ais rien compris

      Adeosus

      Supprimer
  5. Même si je trouve que ça ne fait pad vraiment peur, j'aime bien le concept même si je sais que je n'ai pas tout compris

    RépondreSupprimer
  6. Sarah a bel est bien était kidnappée. Troisième paragraphe, "Elle a beaucoup pleuré au début. J'ai demandé à mes parents pourquoi est-ce qu'elle criait autant et ils m'ont dit que c'était naturel. Ils ont dit que quand elle se serait habituée à nous et à notre maison, elle se calmerait et ne pleurerait plus tout le temps."
    Pleurer parce qu'on vous as séparés de vos parents...
    "Quelquefois, on s'asseyait sur le rebord de la fenêtre, et elle tapait contre la fenêtre pendant que je dessinais dessus avec mes crayons spéciaux."
    Taper sur la fenêtre avec l'espoir de la briser et de sortir...
    "Sarah devait rester à la maison. Maman a dit qu'elle n'était pas encore prête pour l'école."
    Ou alors, elle ne devait pas être reconnu...


    Bref, on a plein de petits indices innocents, qui, quand on les observe bien, apparaissent sous leurs véritables formes...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'autant que sur l'affiche à la poste, elle s'appelle Shannon et pas Sarah !

      Supprimer
  7. C'est marrant, mais je me posais des questions pendant ma première lecture (à partir de l'histoire de la fenêtre, je faisais plus attention à ce qui pouvait avoir un double sens) et au fil de la pasta, j'ai arrêté de faire gaffe et j'ai mis du temps à comprendre la fin. Comme quoi... x')

    RépondreSupprimer
  8. est-ce que par hasard, Sarah se faisait aussi violer??? "Elle a dormi dans le lit de Papa et Maman les premiers mois. Quelquefois, j'essayais de les rejoindre mais ils fermaient toujours leur porte à clé. Maman disait que leur lit n'était pas assez grand pour que nous y dormions tous." j'imagine peut-être le pire des scénarios mais quand j'ai lu "Ils l'emmenaient d'abord dans leur chambre et y restaient jusqu'à ce qu'elle s'endorme, et la transportaient ensuite dans notre chambre. Quelques nuits, après qu'elle ait été transportée, je la voyais allongée là les yeux ouverts, fixant juste le plafond" j'en suis maintenant presque certaine.... en tout cas très bonne pasta ! elle va plus loin que simple histoire d'horreur et pars dans une histoire réaliste qui peut arriver a n'importe quel enfant du monde... j'adore!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Y avait aussi le coup de la cave pour qu'elle arrête de pleurer. Donc ouais, j'en ai bien l'impression.

      Supprimer
  9. L'indice le plus évident du kidnapping et dont je suis sûr que personne n'y a pensé, c'est la photo dans la poste.
    Cette photo c'est une affiche pour un enfant kidnappé.
    C'est pour cela que les noms ne correspondent pas et qu'il y a plusieurs enfants ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah "une affiche avec d'autres enfants dessus" et un nom différent, c'est clair non ? ^^

      Supprimer
  10. Sarha n'existe pas c'est ça ? Ce n'est que l'imagination de la petite fille ? Une sorte d'illusion non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faux, elle s'est fait kidnappée et la fille pensait que c'était sa petite soeur

      Supprimer
  11. !!!!!!!!LIRE IMPORTANT !!!!!!!!!! LIRE POUR COMPRENDRE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Ok bon tre simple pour les personne qui comprenent pas. Sarah sais fait kidnapper par les parent de la fille grace a se comm qui ma fait refelchir: Sarah a bel est bien était kidnappée. Troisième paragraphe, "Elle a beaucoup pleuré au début. J'ai demandé à mes parents pourquoi est-ce qu'elle criait autant et ils m'ont dit que c'était naturel. Ils ont dit que quand elle se serait habituée à nous et à notre maison, elle se calmerait et ne pleurerait plus tout le temps."
    Pas habitue a l'endroit car SE N'AIT PAS CHEZ ELLE
    Ensuite le moment ou il vont a la poste on vois une image de sarah qui en faite sapelle Shannon mais que l'ai parent ont apeler sarah la fiche etait en faite tous les enfant kidnape ou non retrouver VOILA VOILA REMERCIER MOI ME SUIS CASSER LA TETE LOL

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sinon, c'est un peu ce qui a été dit dans tous les autres commentaires?

      Supprimer
  12. Sarah, c'est comme un certain club, c'est interdit d'en parler.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien-sûr que si que l'on peut parler des piétons de la mer rouge !

      Supprimer
  13. Mais du coup, Sarah est morte ou pas ? Parce que les parents ont peut être prit cette enfant à ses vrais parents mais à la fin, la mère pleurait...Sarah n'était plus dans la maison et la mère dit à sa fille que Sarah est partie dans un endroit où il ne peuvent pas aller donc sa voudrait dire que le père la tué comme quand j'ai cru comprendre qu'il a prit un couteau à la fin pour tuer l'autre petite fille qui est sans doute adopter aussi ... il voulait peut être en finir avec les 2 enfants histoire que personnes ne les retrouve ?! :/ je suis pas sur de ce que je dis après ...

    RépondreSupprimer
  14. La mère pleure parce qu'elle est quand même triste, le père étant une sorte de tyran-violeur qui la soumet ou qu'elle aime malgré tout ?

    RépondreSupprimer
  15. Il y a quelque chose que personne ne semble avoir compris. Le père a kidnappé Sarah, ça on a tous compris. Mais la mère, elle, l'a aidé au début. Et ce qui a causé la "disparition" de Sarah aux yeux de la narratrices c'est que la mère c'est attachée à Sarah. On peut le voir avec le "Si tu oses !" qui montre que la mère voulait libéré la fillette.

    Pour être honnête, je pense qu'une suite doit avoir lieu pour mieux comprendre la pasta.

    RépondreSupprimer
  16. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  17. Pour moi Sarah ne serait pas un bébé mais en réalité une adolescente:Pour commencer le lit à barreau, normal pour un bébé mais efficace pour empêcher une personne de s'enfuir, elle restait immobile, ne serait-ce pas tout le contraire d'un bébé qui bouge pendant la nuit et puis le manque de place pour 4 personnes, un lit double est suffisamment grand pour accueillir 2 adultes un jeune enfant et un bébé mais pas 3 plus de adultes.Puis la salle de jeu, je vois mal un enfant en bas-âge ne pas s'intéresser a une salle rempli de jouet, et l'empêcher d'avoir un objet trop petit ou pointu, un objet pour crocheter une paire de menottes par exemple et (je me trompe sûrement sur ce point donc merci de me reprendre) la narratrice coiffe les cheveux de Sarah mais les cheveux d'un nouveau né sont trop court pour être brossés.Puis pourquoi Sarah ne va pas à l'école, car elle à dépasser l'âge et puis être adolescent n’empêche pas d'être signaler comme disparu/kidnapper. Pour moi l'argument qui démontre cette théorie est :
    Pourquoi le père veut-il se débarrasser des filles ?
    La narratrice à peut-être découvert la vérité donc il faut la réduire au silence.Mais Sarah elle qu'a t'elle fait? Aucune raison de s'en débarrasser à moins que Sarah ne l'aille attaquer et qu'en voulant se défendre, il lui administra un coup de couteau.
    Donc voilà au final les explications beaucoup trop longue qui font que selon moi Sarah est une adolescente.

    RépondreSupprimer