Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

mardi 21 juillet 2015

Le refus

J'ai fait un signe d'au revoir à mes amis pendant que je descendais du bus, et je me suis dirigé vers ma maison. J'étais super excité de rentrer chez moi et de voir mes parents. Hier, ils étaient plutôt silencieux. En fait, ils étaient juste restés dans leur chambre toute la journée. Ils ne se sentaient pas bien. J'ai monté les escaliers du porche quatre à quatre, et j'ai ouvert la porte d'entrée avec un large sourire sur mon visage ; cependant, quand j'ai ouvert la porte, il n'y avait personne dans le salon. La télévision était éteinte, et la maison semblait être anormalement silencieuse. J'ai fait un pas à l'intérieur, et j'ai commencé à appeler.

"Maman ? Papa ?", ai-je appelé. Je savais qu'ils étaient censés être là. Mon père avait son jour de congé, et ma mère n'avait rien de prévu avec sa copine avant la semaine prochaine, pas vrai ? J'ai mis mon sac à dos par terre, près du canapé, et je suis allé dans la cuisine pour vérifier le calendrier. Le 5 Octobre. J'avais raison. Mon père avait pris son jour de congé pour que lui, ma mère, et moi puissions aller voir un film ensemble. "Ils doivent bien être quelque part", ai-je pensé. Et alors, ça m'a fait tiquer. Les cours avaient fini plus tôt aujourd'hui, à cause d'une conduite d'eau cassée. J'ai regardé la montre à mon poignet. "Il est seulement midi. Ils doivent encore dormir." J'ai de nouveau traversé le salon, et j'ai lentement ouvert la porte de leur chambre. Effectivement, ils étaient couchés. Un soupir de soulagement s'est échappé de ma bouche, et mon sourire est revenu. J'ai rejoint le côté de ma mère sur la pointe des pieds, et j'ai retiré la couverture.

J'ai été accueilli par le même spectacle que le jour d'avant. Elle était couchée là, immobile, les yeux vitreux, la bouche entre-ouverte. Sa peau était blanc pâle et ses cheveux commençaient à se faire rares. La soupe que je lui avais donnée hier était posée sur la table de nuit. Elle était froide  maintenant, et elle ne l'avait même pas touchée. Je commençais à penser qu'ils ne voulaient pas aller mieux. J'ai remis la couverture sur sa tête, je me suis emparé de la vieille soupe, et j'ai quitté la chambre en refermant doucement la porte derrière moi. J'ai décidé de ne pas les réveiller, considérant qu'ils avaient besoin de sommeil. 


Je suis sûr qu'ils prendront de la soupe demain. En attendant, j'ai une tonne de devoirs de psychologie à faire. Nous écrivons un article sur ces personnes qui souffrent de ce trouble les faisant vivre dans le déni, même pour certaines choses évidentes. Je ne pourrais pas vivre comme ça.



Traduction : RedRaven

Texte original

40 commentaires:

  1. Bon,dès le passage avec les parents on sait ce qu'il est advenu d'eux mais franchement la petite phrase à la fin me rend toute chose.Je sais pas.J'adore le 'double' déni du petit monsieur psychopathe :,)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a pas de psychopathe dans cette pasta..
      Juste un homme en phase de déni suite à la mort de ses parents.
      Mais cette pasta n'est pas claire du tout sinon donc chacun l'interprète comme il veut.
      Le narrateur à l'air parfaitement normal dans ses relations affectives, donc ça exclut la thèse du papa+mamanticide ( sisi tqt) mais d'un autre côté si il ne les a pas tués.. Qu'est ce qu'ils foutent dans leur lit ? Surtout que ça a l'air de faire un bail qu'ils font dodo ses parents si sa mère perd déjà ses cheveux.
      Ou bien j'ai raté un truc..
      Quoi qu'il en soit c'est pas net toussa

      Supprimer
    2. C'est pas Matricide plutôt ?
      ❤ sur vous

      Supprimer
    3. Et vas y que je me la pète avec mon vocabulaire de bobo gauchiste..
      Nan je rigole <3

      Supprimer
    4. J'explique, pour ceux qui n'ont pas compris. Ses parents sont morts d'une maladie grave, leur fils se refuse à voir la vérité et se ment à lui-même en se persuadant qu'ils sont toujours vivants.
      Et vous? Vivez-vous dans le deni? Avez-vous oublié la mort de quelqu'un autour de vous?

      Supprimer
    5. Je suis entièrement d'accord avec toi crackk pipe

      Supprimer
  2. Merci de ne pas m'insulter ...
    Mais j'ai pas compris xD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne t'inquiète pas, je ne vais pas t'insulter. Alors en fait le narrateur, que l'on va appeler Jack, car il y a toujours un Jack dans les récits, rentre chez lui en espérant trouver ses parents. Il les cherche et les trouve dans leur chambre, aussi silencieux qu'ils étaient la veille. Jack en a donc conclu qu'ils étaient malades. Sauf que non, grâce à la description de sa mère, on se rend compte qu'ils sont morts. Mais Jack ne s'en est pas rendu compte ou ne veut pas s'en rendre compte. Ensuite il balance la phrase
      " En attendant, j'ai une tonne de devoirs de psychologie à faire. Nous écrivons un article sur ces personnes qui souffrent de ce trouble les faisant vivre dans le déni, même pour certaines choses évidentes. Je ne pourrais pas vivre comme ça.". Alors que c'est précisément comme ça qu'il vit. Donc il fait un double-déni. Voilà, je NE pense pas que mes explications t'auront aidé, mais j'aurais essayé.

      Supprimer
    2. "Y'a toujours un Jack" Comme dans l'histoire avec Candlejack, j'aime bien cet

      Supprimer
    3. ah ah le con!! tout le monde sais très bien depuis le temps que dire candlejack peu etr

      Supprimer
    4. C'est quoi cette histoire de candleja

      Supprimer
    5. Il faut vraiment arrêter avec cette blague sur Candlejack parce que ça

      Supprimer
  3. bonne pasta malgré les désagrément :) même si on comprend plutôt vite la fin :)

    RépondreSupprimer
  4. J'aime bien cette pasta :D

    RépondreSupprimer
  5. j'ai supprimé mes commentaires, je pense qu'il faut remédié à ça enfin je trouve ça immature et puéril de ma pars d'avoir répondue et d'être entrer dans leur jeu j'espère qu'il sont partis et que les admin vont faire quelque chose voilà et je pense qu'il faut les ignorés après réflexions :) j'ai été plus bêtes qu'eux enfin bon bonne pasta tout de même ^^

    RépondreSupprimer
  6. Attendez ils sont morts ses parents ou pas ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'histoire est interressante mais ça me parait assez mal écrit, la phrase de fin aurait pu etre placee bien plus habilement, sinon l'histoire est de bon gout

      Supprimer
  7. Aaaaah la petite phrase de fin ! J'aime l'ironie qui en s'en dégage, elle est superbe ~
    Au passage, merci à ceux qui se sont occupés des problèmes concernant la vague de trolls, j'espère que les choses rentreront dans l'ordre comme avant...

    RépondreSupprimer
  8. Est ce que le narrateur à tué ses parents ?
    Parce que la mère peut tomber malade et mourir d'accord, mais il me semble que le père a l'air mort aussi non ? Ça fait beaucoup.

    RépondreSupprimer
  9. j'ai une question sir cftc c'est ce site alors ça c'est quoi
    http://www.creepypastafromthecrypt.com/index.php

    RépondreSupprimer
  10. Je vais peut-être paraître bête mais qu'est ce qu'un "creepypasta"? :$

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tacos à la rescousse ! Une creepypasta c'est une histoire ayant pour but de faire peur, elles sont dérivées du terme ''copypasta'' en clair ''copier/coller'' car elles circulent sur la toile et se ressemblent souvent. Le mot ''creepy'' a tout simplement remplacé ''copy'' car c'est des histoires effrayantes. Voilà
      Je peux être payé en cookie ? =3 *yeux de chiots*

      Supprimer
    2. "ayant pour but de faire peur"

      Oulah si Tripoda t'attrape il va t'arriver des bricoles

      Supprimer
    3. Ah mince, désolé ><
      Pardon, pardon ,pardon !

      Supprimer
    4. c'est toi dans anthropophage???
      :p

      Supprimer
    5. Ça dépend de qui est le " toi " !

      Supprimer
  11. Gentil petit psycopathe deviendra grand... X3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais putain, il a rien fait, ce gosse!
      J'explique, pour ceux qui n'ont pas compris. Ses parents sont morts d'une maladie grave, leur fils se refuse à voir la vérité et se ment à lui-même en se persuadant qu'ils sont toujours vivants.

      Supprimer
  12. C'est un magnifique texte, les parents sont donc bien morts?

    RépondreSupprimer
  13. Mais... SES DES ZOMBIE!!!

    RépondreSupprimer
  14. la derniere phrase n'etait pas utile je pense

    RépondreSupprimer