Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

vendredi 5 août 2016

Bonne nuit

Quand j’avais une dizaine d’années, j’avais un rituel étrange. En fait, on pourrait même dire que c’était terrifiant et que j’étais complètement cinglée.

Pour tout expliquer depuis le début, j’avais des poupées en porcelaine. Certaines m’avaient été offertes et d’autres m’avaient été données par ma sœur. Quoi qu’il en soit, j’avais une peur bleue de ces poupées, j’étais terrifiée à l’idée qu’elles prennent vie pour me tuer. Bien sûr, avec le recul, ça semble totalement stupide. Pourtant, je vous assure qu’à l’époque j’en faisais des cauchemars, et j'étais incapable de les jeter ou de les mettre dans un carton à la cave, car j'étais persuadée qu'elles reviendraient pour se venger et que, tant que je les gardais dans ma chambre, je serais dans leurs bonnes grâces.

Bref, tout ça pour dire que j’avais donné un nom à chaque poupée (il y en avait huit au total) et que chaque nuit je leur disais bonne nuit individuellement avant d’éteindre la lumière. Puis, rapidement, j’ai eu peur que les autres objets de ma chambre soient jaloux, alors j’ai donné un nom aux figurines, aux peluches, etc. Et, chaque nuit, je passais au moins cinq minutes à leur souhaiter une bonne nuit.

Ça va vous sembler idiot, mais j’étais persuadée que si j’oubliais un soir, l’un de ces personnages se vengerait.

Un soir, après ce rituel – qui devenait de plus en plus ennuyeux, je dois l’avouer – j’ai éteint la lumière et je me suis cachée sous ma couette pour m’endormir (mais non, voyons, je n’étais absolument pas une petite fille paranoïaque…).

Puis, j’ai entendu un bruit étrange. Une sorte de grattement. J’ai allumé précipitamment ma lumière et, alors que je m’attendais à ce que le bruit s’arrête, il a continué. Tendant l’oreille, j’ai réalisé que le bruit venait du dernier étage de la bibliothèque où se trouvaient quelques unes de mes poupées en porcelaine. Le grattement s’est arrêté brutalement.

Sur le moment, j’étais persuadée que c’était l’une des poupées. Alors, je me suis demandé ce que j’avais fait de mal, si j’avais oublié de souhaiter bonne nuit à l’une des poupées... J’ai donc recommencé le rituel du début en expliquant aux personnages de ma chambre d’enfant que j’étais désolée si j’avais oublié de leur souhaiter une bonne nuit.

Toujours effrayée, j’ai éteint la lumière.

Le grattement a repris.

J’ai rallumé la lumière, la peur au ventre et, cette fois-ci, j’ai appelé mon père. Il est arrivé dans la chambre. Sur le coup, je me suis demandé si la poupée gratteuse se vengerait puisque j'avais fait appel à mon père, mais j’avais besoin d’être rassurée.

"Il y a du bruit là, en haut du mur", ai-je dit d’une voix tremblante.

Mon père m’a alors souri et s’est assis au bord de mon lit.

"Ne t’en fais pas", a-t-il dit. "Ça doit être un oiseau sous le toit, des fois ils passent par la chaudière et on les entend. Il a peut-être fait un trou sous les tuiles pour entrer dans le grenier. J’irai voir demain dans le tuyau."

Et comme tout enfant qui croit aveuglement ses parents, j’ai pu m’endormir, totalement rassurée.

Par la suite, j’ai repensé à cette histoire en me disant que j’avais dû être à moitié endormie et que rien n’était vraiment arrivé. Puis il s’est passé quelque chose de vraiment étrange. Quelques années plus tard, je suis montée dans le grenier pour chercher un jeu de société auquel on jouait avec mon frère quand j’étais plus petite. J’ai ouvert les cartons, je les ai déplacés afin d’accéder aux plus anciens et puis j’ai remarqué quelque chose sur le sol.

Il y avait une tache sombre sur les lattes du parquet, au moins aussi grande que ma main. Et aussi des marques assez profondes de griffures. Ça n’avait rien d’une griffure d’ongles humains, on aurait plutôt dit des griffes longues et pointues.

En essayant de me repérer dans l’espace de la maison, j’ai réalisé que c’était l’endroit où se trouvait ma bibliothèque, quelques années auparavant. Oubliant le jeu, je suis descendue voir mon père qui travaillait dans son atelier. Je lui ai raconté ce que j’avais vu et j’ai repensé à cette nuit, plusieurs années auparavant, et aux grattements que j’avais entendus.

Mon père s’est mordillé les lèvres et a eu l’air inquiet. Il a d’abord prétendu ne pas s’en souvenir et puis il m’a finalement avoué qu’il s’était immédiatement rendu dans le grenier, ce soir-là, car il n’était pas très tard – 21h, dans son souvenir – et qu’en ouvrant la porte, il avait senti un courant d’air et qu’il avait entendu un mouvement, comme si quelque chose était en train de pousser les cartons pour faire son chemin. Il a allumé la lumière mais il n’a rien vu. Il a un peu avancé dans le grenier puis il a enfin compris d’où venait le vent : juste au-dessus de ma chambre, l’isolant avait été déchiré et il manquait des tuiles au toit.

Il a immédiatement appelé la police et le lendemain, alors que j’étais à l’école, une agence est venue réparer le toit. Puis, plus rien d’étrange n’est arrivé, alors on en a jamais reparlé.

J’ai frémi d’horreur en imaginant ce qui avait gratté le parquet au-dessus de ma chambre cette nuit-là.





49 commentaires:

  1. Bien écrite et super ambiance, mais je trouve qu'on reste vraiment sur notre faim :/

    RépondreSupprimer
  2. J'aime beaucoup, mais j'aurai voulu en savoir plus :(

    RépondreSupprimer
  3. J'en ai vu des bien pires, mais surtout des mieux. Déja on a le cliché de la poupée en porcelaine (celui-là je te le pardonnerai) mais y'a aussi le grattement dans le grenier... M'enfin bref, c'est pas de la poop bien crasseuse, mais c'est un scénario qu'on a vu, vu et revu et qu'on reverra.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux me donner les noms des pires creepypasta stp merci :}

      Supprimer
    2. Tu dis le cliché des poupées ca aurait pu être vrai mais la les poupées n'ont rien a voir. A moins que j'ai mal compris

      Supprimer
  4. L'histoire est prenante, mais la chute est décevante !
    13/20

    RépondreSupprimer
  5. Le délire avec les poupées et les objets me fait étrangement penser à un épisode de Ranma 1/2...

    RépondreSupprimer
  6. Donc la "chose" qui a laissé ces marques de griffures est un de ses jouets ? Une de ses poupée ?
    (Attention : léger racontage de vie détecté dans 3... 2... 1...)
    Ps : Personnellement, j'ai trouvé cette creepypasta assez flippante. Surtout en sachant que quand j'avais moi-même 9/10 ans ma mère m'avait offerts une douzaine de poupées en porcelaines, qui me faisait très peur, et qu'on a redonné par la suite. Sauf trois d'entre elles, qui sont juste dans la pièce d'à côté...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nan, je pense que la chose est vraiment autre chose que ça. ^^

      Supprimer
    2. OK, je me fie à toi dans ce cas ! Merci. ^^

      Supprimer
  7. Moi aussi une fois les forces maléfiques n'ont pas respecter les horaires de rendez-vous,ont avait convenue que l'heure du thé etait a 23 heures,et non a 21 heures,résultat les cookies n'ont pas eu le temps de terminer leur cuisson.

    RépondreSupprimer
  8. Vous aller me linchez mais j'ai pas compris la chute :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. eh bien en gros, elle a découvert que ce grattement avait été provoqué par "quelque chose" qui s'était infiltré dans le grenier et qui s'était amusé à gratter le sol (voilà, c'est ce que j'ai compris, en espérant avoir un peu plus éclairé ta lanterne ! :) )

      Supprimer
    2. Merci, mais je trouve ca moins effrayant ( c'est peu être un animal ?) qu'une poupée.

      Supprimer
  9. Bof pas superbe , déçus

    RépondreSupprimer
  10. C 2 la mer2 ban2 2 pute

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oulala quel commentaire utile et instructif. ^^

      Supprimer
    2. Oulala quel commentaire utile et instructif. ^^

      Supprimer
    3. Don't feed the troll

      Supprimer
  11. *regarde ses 5 poupées de porcelaines*
    J'espère ne pas entendre de grattements cette nuit, surtout que je ne leur dit jamais bonne nuit...

    -HISTOIRE VRAIE-

    C'est un cadeau, c'est pas moi qui ai choisis d'avoir 5 poupée de clown en porcelaine dans ma chambre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh mon Dieu, comment tu fais pour dormir?! Perso, j'ai une peur bleu des poupées et des clowns alors les deux réunis... Amuse toi bien é_è

      Supprimer
  12. Ma mère à plus de 1300 poupées en porcelaines, imaginez si je devais leur dire bonne nuit à chaque fois x)

    RépondreSupprimer
  13. Lire cette creepy alors que j'ai aussi une étagère juste a côté de mon lit avec environ 8 poupée en porcelaine, que j'ai peur de les mettres dans le grenier et que jsuis hyper parano :)

    RépondreSupprimer
  14. Elle est cool mais j'ai encore faim xc

    RépondreSupprimer
  15. Ça pourrait être un chat, non? J'ai bien aimé mais je suis un peu déçue par la fin. x(

    RépondreSupprimer
  16. Je... à tous les "Bonne Nuit" aux objets ... j'ai pensé à elle ... xD

    http://s668.photobucket.com/user/linagabriev01/media/vlcsnap-2010-10-03-23h41m38s224.png.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Putain je m'attendais a un truc de fou enculé xD

      Supprimer
  17. Cette Creepypasta n'aurait jamais du passer. Aussi je constate que la qualité des creepypasta sur ce site se dégrade énormément, c'est toujours les mêmes choses qui ne font plus peur à personne (jumelles maudites, cartouches maudites dans un vieux magasin, poupées maudites...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. t'as qu'a en créer des "meilleurs" alors mon pote

      Supprimer
  18. Fin ultra décevante... C'est dommage ça avait pourtant plutôt bien commencé

    RépondreSupprimer
  19. J'ai bien aimé, j'accrochais au contexte, mais je suis resté sur ma faim. Et puis, au final, on se demande si les poupées ont vraiment un rapport dans l'histoire ou non.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A mon avis elles n'ont aucun rapport, c'est peut-être juste un... "leurre" (?) pour qu'on ne se doute pas de la fin, qu'on pense que ce sont les poupées ALORS QU'EH BAH NAN, c'est un truc non identifié.

      Supprimer
  20. J'ai bien aimé, j'accrochais au contexte, mais je suis resté sur ma faim. Et puis, au final, on se demande si les poupées ont vraiment un rapport dans l'histoire ou non.

    RépondreSupprimer
  21. Putin et moi qui a peur des poupe de la mère dans le salont

    RépondreSupprimer
  22. Maiiiis à quoi servent les poupées dans cette histoire ? ça ne semble pas être elles qui grattent, ou du moins on a aucune preuve...

    RépondreSupprimer
  23. Quand jétait plus petite on m'avait donné une poupée qui me faisait flippé et je me suis revue dans cette histoire avec la fille donnait des noms à ces poupées les gardait avec elle et leur souhaitait bonne nuit à cause de la paranoïa.

    RépondreSupprimer
  24. OMG, la chose qui grattait le sol c'était... ... Laughing Jack avec c'est ongles longs et coupants ! :D

    RépondreSupprimer
  25. Chucky & Robert!
    Bref, blague merdique à part, une pasta sympa, certes un fin un peu décevante mais on peut en faire quelque chose de cette fin
    ... (IMAGINATION)

    RépondreSupprimer