Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

lundi 15 août 2016

Piscine

J'adore l'eau, nager, être seul au milieu de tout ce liquide, au calme, sans stress. Je passe quasiment 2 heures chaque jour dans ma piscine. Je vais aussi à la piscine du coin pour faire des longueurs et de l'apnée. J'habite dans une petite ville vous voyez, comprenez que c'est pas très très grand mais j'ai mes habitudes là-bas. Ma femme, je l'ai rencontrée là-bas aussi, elle nage moins que moi, surtout depuis la naissance de notre fils, mais elle continue parfois avec mon petit Timothée dans notre piscine. Je suis professeur dans un village, des gamins sympas, très terre à terre, il y a des têtes brûlées dans le tas mais ça va pour la plupart.


Mon histoire a commencé le jour où mon fils est parti de la maison pour aller à la fac, dans une grande ville, dont je tairai le nom pour plus de sécurité.
Moi et ma femme sommes allés chez lui plusieurs fois, pas très longtemps, il n'avait pas un appartement très grand. La ville était très vaste et nous nous y sommes promenés très souvent avec mon fils, j'avais remarqué qu'il y avait une assez grande piscine, mais pour ne pas embêter ma femme et mon fils, je n'avais rien dit.


Un jour où nous étions chez lui, il a dû partir en précipitation pour un travail avec ses amis. Ma femme avait besoin de repos donc elle a fait une sieste, mais moi j'étais bien bien réveillé. J'ai donc pris mes affaires de piscine, que je prenais toujours avec moi au cas où, et suis allé à cette piscine, beaucoup plus grande que je ne le pensais. Le bassin olympique était quasiment vide, nous étions en semaine, et les rares nageurs étaient des mordus comme moi. Après m'être échauffé, j'ai commencé à faire plusieurs longueurs. Après ça, j'ai commencé des exercices d'apnée, de 10 à 30 secondes. D'habitude je n'en fais pas dans les piscines municipales mais après avoir papoté avec le maître nageur, il m'a indiqué qu'il ne trouvait rien à redire contre ça, voyant que j'étais un vrai nageur et pas un gamin débile. Un autre nageur a commencé à travailler avec moi, la piscine c'est un endroit convivial, c'est de l'exercice continuel, on nage pour ne pas couler, ça délie les langues. Après un rapide échauffement donc, nous avons décidé de rester le plus longtemps possible sous l'eau, un exercice assez simple mais qui peut être dangereux si nous ne sommes pas accompagnés. La première fois nous sommes restés 50 secondes, en gros, moi 51 et lui 48, il n'avait pas l'entraînement que j'avais.

La deuxième fois nous sommes restés 55 secondes tous les deux.


Après plusieurs essais nous avons trouvé notre limite d'une minute et 30 secondes. Nous avons donc commencé à nager dans l'eau en apnée. Après plusieurs longueurs, nous avons essayé de toucher le fond.


C'est là que les choses ont pris une tournure très étrange.


J'avais des lunettes de natation, quelque chose de sobre mais d'efficace, lui par contre n'en avait pas et devait avancer à l'aveugle, le chlore n'étant pas conseillé pour les yeux, surtout à forte dose. La première fois que nous avons nagé jusqu'au fond de la piscine, je l'ai trouvé éloigné, je l'ai dit à mon camarade apnéiste, mais lui a déclaré avoir trouvé la profondeur "normale".


La seconde fois a été la dernière. Quand j'ai touché le fond, il semblait si éloigné que j'ai eu peur de ne pas réussir à remonter, une fois touché je me suis retourné pour remonter et... Et la piscine avait grandi, tellement grandi. La surface qui brillait me paraissait si lointaine, j'ai commencé à paniquer. Je me suis retourné pour voir mon camarade et je l'ai vu continuer à nager vers le fond, aveugle à ce qu'il se passait devant lui, et le fond continuait a s'éloigner.  J'ai tenté de crier mais ma bouche et mes poumons se sont remplis d'eau, j'ai paniqué et j'ai commencé à nager le plus vite possible vers la surface, mais à cause de ma stupidité, il ne me restait plus beaucoup d'air dans les poumons. J'étais tellement paniqué que j'ai cru ma dernière heures arrivée. J'ai levé les yeux et j'ai vu la surface, j'ai agité les bras mais je n'avais plus d'air, mes poumons pleins d'eau commençaient à brûler, mes muscles aussi et mes côtes étaient douloureuses. J'ai finalement pris un dernier élan et j'ai sombré.


Quand je me suis réveillé, j'étais au bord de la piscine, le maître nageur me pratiquant les gestes de premiers secours. J'ai craché de l'eau et j'ai vomi ma bile. J'étais complètement déboussolé, je ne savais plus où j'étais ni comment je m'étais retrouvé là. J'ai pris des goulées d'air et j'ai demandé, après un certain temps de repos, où était l'autre. Mais personne ne se souvenait d'un autre nageur avec moi. J'ai pris mes affaires et je suis parti très vite de cette piscine. Depuis, je ne fais plus de piscine. j'ai toujours peur que le fond s’agrandisse...



32 commentaires:

  1. First : ) sinon jolie creepy inattendue 😏

    RépondreSupprimer
  2. Jolie pasta!
    J'aime beaucoup, et le thème est assez original.

    RépondreSupprimer
  3. Moi j'ai toujours peur qu'un monstre tentaculaire sorte des bouches de filtration pour m'attirer dedans...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. I've seen enough hentai to Know where this is going

      Supprimer
  4. Pas mal ! J'ai toujours eu peur des grandes profondeurs dans les piscines. Du coup il était avec le fantôme vengeur qui agrandit la profondeur des piscines municipales ? c:

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    2. Je vous rencontre un légende... *Air mystérieux* La légende du fantôme vengeur qui agggrandissait le fond des piscines...

      Supprimer
  5. Dans les baignoires et piscines, quand j'étais môme, j'avais également une peur, que des insectes, des anguilles, des sangsues, bref toutes sortes de bébêtes peu ragoûtantes, remontent par les canalisations... C'était pas une phobie mais chaque fois, dans le bain, je ne pouvais m'empêcher d'y penser :-D

    RépondreSupprimer
  6. Jmamuse à agrandir les piscines moi O)-(O

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet jcoryait que personne allais comprendre ;-; O)_(O

      Supprimer
    2. Tbh c'est ma creepypasta preferee et je travaille pour en faire un cosplay!

      Supprimer
    3. Tbh c'est ma creepypasta preferee et je travaille pour en faire un cosplay!

      Supprimer
  7. Jmamuse à agrandir les piscines moi O)-(O

    RépondreSupprimer
  8. Sympa, l'idée est cool, mais c'est pas incroyable quoi xD

    RépondreSupprimer
  9. J'aime bien l'idée, mais la fin déçoit un peu. Je m'attendais à autre chose, donc je suis un peu restée sur ma faim. C'est dommage, elle avait pas mal de potentiel...

    RépondreSupprimer
  10. Un petit fantôme qui fait revivre les conditions de sa mort à ceux qui l'abbordent, c'est classique mais le contexte, un peu moins. ^^

    RépondreSupprimer
  11. Réponses
    1. RE-ZERO ? :D Sinon basique mais plaisant ! :3

      Supprimer
    2. Ouais, la pasta m'a fait pensé au moment où personne ne se souvient de Rem. xD

      Supprimer
  12. Comment une phobie naît, pas mal.

    RépondreSupprimer
  13. Mais moi, j'ai la phobie des grilles d'évacuation, suite a un cauchemar fait quand j'avais 4 ans (j'en ai 13 et c'est toujours pas parti)(et oui, j'ai 13 ans et je suis ici, en plus, je suis autiste asperger, ma passion c'est l'horreur).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Autiste aspergée ? Aspergée par quoi ? xD

      Supprimer
    2. Aspergée par du sang. (Bien sûr, c'était une blague hein ! Si tu sais pas ce que c'est vas voir sur Oui qui pèt dia)

      Supprimer
  14. Super pasta ! J'ai toujours eu peur aussi que le fond s'agrandisse dans les piscines

    RépondreSupprimer
  15. J'ai touché le fond de la piscine dans le petit pull Marine tout déchiré au coude que j ai pas voulu recoudre

    RépondreSupprimer