Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

dimanche 4 mai 2014

Le carnet

J'ai trouvé un vieux carnet près d'un vieux château abandonné lors d'une randonnée en montagne.
Il était très sale et poussiéreux. Je pouvais quand même lire les pages, il appartenait à un œnologue et critique culinaire. Voici les derniers extraits :


 
Tournée des restaurants de haute montagne, 05 mars 1982 :
Visite du restaurant de la famille Jacques Martin, un petit chalet modeste en hauteur. Très apprécié pour son vin et sa tendre viande d'animaux sauvages chassés dans la forêt. Viande très fine et d'une texture très différente des viandes d'élevage. Un menu original, on trouve du renard ou de la marmotte. Le vin a une robe rouge écarlate. Au contact de la langue, sa structure semble trop corsée. Le sommelier a décanté délicatement, suite à cette décantation on pouvait ressentir un goût de fruits rouges sucrés en le buvant ainsi que des traces de saveur boisée, un parfum de rose et de cassis se dégageait du verre.

Tournée des restaurants de haute montagne, 07 mars 1982 :
Visite du château des Jacques Martin pour voir l'élaboration des vins. Malgré la petite taille de la propriété (1 hectare), cette famille vend une bonne quantité de bouteilles grâce à la popularité qu'a pris leur vin en raison de son goût exceptionnellement sucré et puissant. Ils ne vendent pas de blanc. Prix des bouteilles classiques d'une valeur moyenne de 135 francs.

Dégustation d'un de leurs grands crus. Rouge sombre, goût sauvage, pointe de cassis. J'associerais volontiers ce vin au tableau de Goya représentant Saturne dévorant l'un de ses fils.


Tournée des restaurants de haute montagne, 08 mars 1982 :
Invitation du père des Jacques Martin à une partie de chasse.
Explication du fonctionnement des pièges dissimulés dans la forêt.



9 mars 1982 :
Il faut que le monde soit au courant, j'écris ces lignes en sachant que c'en est fait de moi, ils m'ont capturé.
Je sais qu'il est peu probable que ça arrive, mais si une personne trouve mon carnet, je veux qu'il l'envoie à la maison mère du magazine "Gala Gourmand".
Le passage suivant s'adresse à ma cousine, directrice du magazine :

Anne-Sophie, tu sais que je ne suis pas un menteur. Ce qui va suivre est mon dernier article, il s'agit d'un témoignage. Je t'en prie, publie-le dans le magazine. Le monde doit être au courant de ce genre d'abominations.

Les Jacques Martin m'avaient invité à dîner chez eux. Nous discutions des millésimes les mieux classés l'an passé. Puis leur plus petite fille a demandé :

"Je n'aime pas ma copine."

La mère lui a répondu d'une voix douce:

"Eh bien mets-la sur le côté de l'assiette, elle servira de reste."

J'étais vraiment perplexe face à ce que je venais d'entendre. Quand j'ai demandé de quel animal sauvage venait la viande dans mon assiette, le père m'a juste répondu :

"Le plus féroce et le plus vicieux des animaux sauvages, celui qui domine toutes les espèces sur tous les continents. Le superprédateur! Vous devez bien avoir une idée, non?"

Il m'a fracassé le crâne avec une bouteille de vin alors que je tentais de fuir. 


Je me suis réveillé dans une des geôles de leur château. Ils me servent à manger des restes de leurs repas composés de bas morceaux, ainsi que de grosses quantités de sucre. Évidemment, je ne mange que le sucre.
 

Je comprends maintenant pourquoi leur vin est si sucré. Ils m'ont fait une prise de sang pour savoir si mon taux de sucre était assez élevé. Ils mélangent le sang et le vin!
 

Une femme dont le pied est en sang vient d'être enfermée avec moi. Elle m'a raconté qu'elle cherchait sa petite fille qui était partie jouer avec la fille des Jacques Martin. Elle avait ensuite été prise dans un piège à ours. L'idée que j'avais peut-être digéré sa fille me dégoûte.

Ils l'ont écorchée vive sous mes yeux, le père s'est amusé à me donner un cours sur les parties les plus tendres du corps humain avec le corps sans peau de la femme pendu à un crochet. Il m'a ensuite fait le "compliment" que la langue d'un critique culinaire comme moi devait avoir un goût délicieux et qu'il me réserverait pour le repas de Noël. Maintenant, je m'apprête à jeter mon carnet de notes par les petits barreaux de la prison qui donnent sur l'extérieur, je prie Dieu pour que ce carnet soit retrouvé et que la mort de ces innocents soit vengée. Le monde doit être au courant de ces abominations."



 

Après la lecture de ce vieux carnet, j'étais sous le choc. Seulement, il datait de 1982. Aujourd'hui les Jacques Martin ont des restaurants de luxe dans toute la France. Toujours avec leur fameuse viande d'animaux sauvages et leurs vins exceptionnellement sucrés.


13 commentaires:

  1. http://fr.wikipedia.org/wiki/David_Martin_(cuisinier)
    Gloups ! Le pire, c'est qu'ils existent ! Je me demande se qu'ils diraient si on leur faisait lire cette pasta !

    RépondreSupprimer
  2. J'ai sentie la fin arrivée assez vite, mais la creepypasta reste sympa. Son effet creepy est augmenter par le fait que les Martin existe vraiment !
    Je trouve la fin du carnet un peu en trop, dommage...

    RépondreSupprimer
  3. Oui ok le fils de Jacques Martin est cuistot mais pourquoi appeler la famille "les Jacques Martin", ça gâche tout, je trouve. Fallait juste dire la famille Martin, le château des Martin et voilà! C'est dommage c'est un petit détail qui m'a un peu empêché d'apprécier vraiment cette pasta!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis l'auteur de cette pasta ( Bien qu'il y est écrit Tripoda sous le post, en fait, Tripoda est l'admin qui post sur les sites les creepypastas sélectionnés par la communauté, bref passons ) Donc "Jacques Martin" est un nom de famille pas le nom d'une personne, je ne connaissez pas l'animateur Jacque Martin et encore moi que son fils était cuistot....sa ma fait un choc de savoir qu'ils existent vraiment :O, Alors que j'ai imaginais ce nom de toute pièce. Je me suis dit qu'un nom de famille composée de 2 nom bien français donne ce côté cuisine de luxe......mais en aucun cas je me suis inspiré de Jacques Martin l'animateur, que je ne connaissais pas de toute façon ^^'
      c'est juste une Drôle de coincidence....plutôt troublante O.O

      Supprimer
  4. mes anciens voisins s'appelait Martin...
    BRRRRRH j suis contente d'avoir déménagé!

    RépondreSupprimer
  5. En fait,ce sont presques des cannibales...Sinon,c'était sympa.

    RépondreSupprimer
  6. j'adore cette phrase ; "Je n'aime pas ma copine." et sa réponse
    "Eh bien mets-la sur le côté de l'assiette" sa m'a fait un petit choc x))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ouais je suis pas le seul !
      Ça ma rappelé aussi
      "tu aimes mami ? "
      " oh oui maman ! "
      " reprends en donc un morceau... "

      Supprimer
  7. Ca me rappelle l'auberge rouge personnellement sinon pas mal j'ai bien aimer :)

    RépondreSupprimer
  8. Heureusement que je prend jamais de vin(ni d'alcool)

    RépondreSupprimer
  9. "J'ai trouvé un vieux carnet près d'un chãteau abandonné"

    RépondreSupprimer