Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

mardi 3 mai 2011

Au-delà de E1M2

Vous vous souvenez du tout premier Doom ? Ce n'était pas le premier des FPS (qu'on appelait des doom-like à l'époque) mais il a marqué toute une génération. A l'époque, je l'avais acheté et je me marrais bien à exploser du démon au plasma gun en enfer. J'ai découvert d'autres doom-like plus tard, comme ROTT ou le légendaire Duke Nukem 3D. Puis moi-même grandissant, j'ai fini par laisser de côté Doom.

Cependant il ya quelque chose dont je me souviens qui me faisait un peu peur. Je connaissais les codes de triche de Doom (et je m'en souviens encore aujourd'hui) et je m'amusais souvent à les expérimenter. Mais celui qui me faisait un peu peur était le mode no clipping qui permettait de passer au travers des murs. Lorsqu'on traversait une zone où il n'y avait rien, l'image bugguait affreusement, en clignotant des images fantômes de la zone où j'était précédemment. Ce bug d'image me dérangeait vraiment donc j'évitais de m'aventurer à l'exterieur des niveaux un maximum.

Puis, récemment, j'ai vu qu'il était possible de faire tourner Doom sur un PC récent, avec un programme genre jDoom. J'ai donc téléchargé ce programme ainsi qu'un wad de Doom 1, car mon CD de Doom ne fontionnait plus à cause des rayures. J'ai écrasé une larme de nostalgie en rejouant ces niveaux que je connaissais par coeur. Et puis j'ai repensé au mode no clipping... Je ne sais pas comment j'ai eu cette idée mais elle m'est venue : Qu'il y a-t-il au delà des niveaux ? Se passe-t-il quelque chose ?

J'ai donc décidé d'expérimenter ça. Au hasard, j'ai pris le niveau E1M2 et arrivai vers la sortie. Là, j'activai les codes d'invincibilité et de no clipping. Je me mis en face de l'interrupteur de fin de niveau. Je pris mon courage à deux mains et fonça au travers de l'interrupteur, tout droit sans m'arrêter.

Biensur, l'image buggua comme d'habitude. Je continua, sans relache. Toujours rien au bout de 5 minutes de marche non-stop. 10 minutes après, rien non plus. J'allais renoncer quand j'entendis quelque chose. On aurait dit un grognement de monstre éloigné. Intrigué, j'allai dans les options pour baisser le son de la musique, pour mieux entendre. Il y avait bien un faible grognement. Je continuai. Le son augmentait de volume lentement. Très lentement. Le grognement ne ressemblait à celui d'aucun monstre. C'était comme une plainte humaine ralentie, démonisée. Et la plainte ne se répétait pas tout le temps, elle était différente à chaque coup. Cela me foutait la chair de poule. Mais Je ne risquais rien. J'avais activé l'invincibilité.

Puis enfin je vis un point au loin. Visiblement c'était un imp qui marchait ça et là. En m'approchant, je vis que ce imp n'avait pas sa taille habituelle. Je tirai dessus. Le monstre fit un hurlement horrible et se dirigea vers moi. Je continuai à tirer dessus en reculant. à chaque balle il hurlait horriblement, mais les balles du fusil à pompe ne lui faisaient rien. Je fis le code des munitions et vida tous mes chargeurs dessus. Même le BFG ne lui fit rien. Il hurlait à chaque fois d'un long et sinistrre hurlement d'agonie, mais cela ne semblait rien lui faire d'autre. Il avançait plus vite aussi. Il arrive à mon niveau et je vis qu'il faisait 4 fois la taille de mon perso. Le sprite était différent aussi. Ses yeux étaient noirs et du sang en sortait. Soudainement, l'écran vira au rouge et je vis les pieds du monstre à la diagonale. Mon perso venait de crever. Pourtant j'étais invincible. Le monstre cessa de hurler et de bouger. Plus aucun son.

J'étais fasciné par cette découverte. Effrayé mais fasciné. J'appuyai sur F12 pour faire un screenshot puis appuya sur Espace pour réessayer le niveau. Mais à l'instant ou je le fis, le monstr ehurla à nouveau, à très fort volume et un écran bleu Windows apparut. Edevant cet écran, la tête de l'imp, en gros plan, mais photo-réalistique, sans aucun pixel, le sang coulant de ses trous d'yeux. Je hurlai, tomba de ma chaise en arrière et perdit connaissance.

Je me suis réveillé à l'hopital. Mes parents m'ont dit qu'ils m'ont trouvé par terre dans la chambre, dans le coma. Il parait que j'avais fait un court arrêt cardiaque durant le chemin vers l'hopital. J'ai demandé à ma mère ce qu'il y a eu sur mon PC quand j'étais inconscient. "Je n'ai vu qu'un écran bleu bizarre. Par contre il y a du sang sur ton clavier." En rentrant le lendemain, je vis que le clavier avait effectivement du sang. Mais le plus étrange, ce sont ces petites taches de sang qui relient mon clavier au placard de ma chambre.
Auteur : Max le Fou

Plus jeune, j'avais réellement peur de ce bug de no clipping. C'est ce qui m'a inspiré cet écrit.

2 commentaires:

  1. Et suite à cette rencontre, John était un zombie. x3

    Sinon, moi aussi, j'ai peur du No Clip Cheat sur Duke Nukem 3D, dans l'épisode 1 (L.A Meltdown) au niveau 3 (Death Row)

    Avant de pénétrer dans la " chapelle ", il y a un bug de ce genre et parfois, on peut voir le curé pendu dans " le vide " (WTF ?!), assez glauque quand on joue en Come Get Some et que les Pig Cop grognent.

    RépondreSupprimer
  2. Je suis désolé, mais la fin n'est pas super. Essayez de vous inspirez de "tape of scooby-doo", où à la fin, le mystère restait totale, un peu comme si on se retrouvait devant un bug, non pas comme un bug du jeu, mais plus comme un bug de l'espace-temps. Comme le fait que chacun ait vu une fin différente.

    RépondreSupprimer