Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

lundi 29 juillet 2013

Le Fort de Crystal

La peur… N’avez-vous jamais eu réellement peur de quelque chose? Je parle d’une peur que vous n’oublierez jamais. Une peur synonyme de mort. Ce sentiment qui a le pouvoir de nous paralyser si bien mentalement que physiquement. Ce mot qu’on évite d’employer mais qu’on ressent la plupart du temps. Ces histoires qu’on nous raconte la nuit à ne plus en dormir pendant des jours.
     


Le mois dernier j’ai eu enfin mon permis de conduire. J’en ai alors profité pour partir chez mon Oncle durant trois semaines dans le département de Meurthe-&-Moselle où j’ai habité pendant mon enfance. Cela faisait un bon moment que je n’y avais pas été. Ce bien fou que j’ai perçu lorsque j’ai remis les pieds là où j’ai vécu étant jeune. J’étais à nouveau chez moi. J’ai revu la plupart de mes amis qui y habitent encore maintenant. Cela faisait très longtemps que je ne m’étais pas senti aussi bien.
     


Lors d’une soirée avec des amis, nous avions décidé de nous raconter les pires histoires d’horreur que nous connaissions. Dans la Meurthe, il existe une légende que normalement toute la région connaît. Il s’agit de celle du Fort de Crystal. Mon frère me la racontait souvent quand j’étais petit. Je m’en souviendrai toujours. D’après ce qu’on raconte, il serait immensément grand. Tellement vaste qu’il est trop risqué d’y aller seul. Il s’agit d’un véritable labyrinthe, selon les dires. Il se situe à l’entrée d’une forêt qui se nomme la Côte Barine. Le Fort a été abandonné quelques années après la seconde guerre mondiale. Il est formellement interdit d’y pénétrer car celui-ci appartient toujours à l’armée Française. Mais vous vous doutez bien que nous y étions tout de même allés.
     

     
Deux de mes amis et moi avions réservé une soirée afin d’explorer une partie de ce Fort. Nous étions curieux et impatients. On s’imaginait tout de ce qu’il y avait de pire. Mais au fond de nous, nous espérions qu’il ne se passerait rien. Le lendemain après-midi, nous nous étions préparés pour le soir. On se racontait nos versions de la légende, même si elles se ressemblaient toutes à peu près. Elles étaient toutes plus angoissantes les unes que les autres.
     


Nous voilà en route vers le Fort, nous avions hâte de découvrir ce gigantesque endroit. Je me trouvais face à l’entrée du Fort avec mes deux compagnons. Il était approximativement 1h30. Nous avions pris deux lampes torches, une pour moi et la seconde pour Mathieu. Nous n’étions pas rassurés devant ces portes, dont l’une était fermée presque entièrement. L’obscurité occupait l’intégralité du Fort.     

     


Nous voilà à l’intérieur. L’air était glacial. Il ne devait pas faire plus de 10°C. L’envie de faire demi-tour se fit immédiatement sentir. Mais après réflexion nous décidâmes quand même de continuer la "visite". Dans le hall d’entrée, nous avions le choix entre deux chemins: à droite ou à gauche. Nous avons alors pris celui de droite. C’était un long couloir sinistrement étroit. Je repensais sans cesse à la légende de ce Fort. Je me demandais ce qu’il allait se passer si elle était vraie? Nous progressions prudemment. Personne d’entre nous ne parlait. Nous n’avions jamais été aussi concentrés.
Nous nous sommes ensuite arrêtés après avoir entendu un bruit. Comme si un objet des plus fragiles était tombé. Or il n’y en avait aucun, même pas un seul meuble. Seulement de vulgaires débris.
     
       
Mathieu voulait absolument voir d’où provenait ce son. Nous sommes alors allés voir. Mais avant même d’atteindre le bout du couloir, nous nous étions trouvés face à trois chemins cette fois-ci: à droite, tout droit ou à gauche. Personnellement, je ne voulais plus continuer. Je ne voulais pas trop non plus m’aventurer dans ce labyrinthe. Mais ils m’ont quand même forcé. J’ai donc accepté de continuer pour leur faire plaisir. Après avoir réfléchi, nous avions donc choisi le chemin de gauche. Plus nous marchions, plus nous entendions des sons indescriptibles.     


______________________________________________________________________________________     
      
Je pense que c’est le bon moment pour vous raconter l’histoire du Fort de Crystal avant de continuer. Comme je vous l’ai dit plus haut, le Fort a été abandonné quelques années après la seconde guerre. Dans les années 90 vivait une famille dans le quartier qui se trouve à quelques pas de la Côte Barine. Les parents avaient une fille née le 4 Octobre 1992. Elle s’appelait Crystal. D’après les habitants, le père n’avait jamais voulu avoir d’enfants. Il était alcoolique, tandis que la mère survivait comme elle le pouvait sous ses coups de colère. Elle protégeait Crystal comme elle le pouvait mais la peur l’envahissait. Un soir, le père promena sa petite fille, qui venait d’avoir cinq ans, en se rendant dans la forêt. Il s’était enfoncé le plus loin possible dans le Fort. Il l’aurait enfermée dans une assez grande partie de cette Bastille. L’endroit parfait pour abandonner quelque chose. Personne ne se doutait d’une chose pareille. Crystal avait alors était signalé comme étant portée disparue. Le père fut ensuite arrêté par les autorités. Il dit alors à la police qu’il avait tué la fillette de cinq ans.      
      
En 2006, un groupe de jeunes aurait affirmé avoir entendu quelque chose comme étant un animal dans le Fort. Personne ne les a crus. Mais d’après la légende il s’agirait en fait de Crystal, qui serait restée enfermée vivante dans la partie où son père l’aurait enfermée durant toutes ces années.     
______________________________________________________________________________________     


      
Et si ces bruits incompréhensibles provenaient de Crystal? Je ne préférais pas y penser, encore moins y croire. On s’éloignait de plus en plus de l’entrée en s’enfonçant pas à pas dans le Fort. Il était impossible de savoir d’où provenaient ces sons. On prenait sans trop réfléchir des chemins dont on n’avait aucune idée d'où ils amenaient. Fabian, effrayé, me supplia de me donner ma lampe torche. Je lui donnai et proposai de rentrer chez nous sans plus attendre. On essayait en vain de retrouver la sortie. Mais il fallait se rendre à l’évidence que nous étions perdus. Tous ces couloirs se ressemblaient. Il n'y avait bien sûr aucune indication.      




Les bruits se rapprochaient à chaque fois qu’on empruntait un chemin. Au bout d’un moment, nous avions compris qu’il s’agissait en fait de murmures. On s’était obligé à croire que ce devait être un SDF squattant le Fort. Même si, au fond de nous, ce n’était à pas ça que nous pensions réellement. On ne voulait pas davantage se faire peur, c’était suffisant comme ça.     


Nous nous trouvions face à une porte devant laquelle on pouvait distinguer de nombreuses pierres qui bloquaient celle-ci. Les chuchotements avaient disparu. La légende n’en était plus une à partir de maintenant, j’en étais certain. Mathieu commençait à retirer les pierres de la porte. Je lui demandai d’arrêter pour faire marche arrière. Il entrouvrit sans plus attendre celle-ci quand un cri de frayeur identique à celui d’un animal se fit entendre de l’autre côté. On fuyait comme on le pouvait dans tous les sens en priant de retrouver le plus vite possible la sortie. Les hurlements aigus ne manquaient pas de nous suivre. Je ne voulais en aucun cas me retourner pour contempler l’horreur qui nous pourchassait.     


Fabian avait disparu. Il avait sûrement dû prendre un chemin différent de moi et Mathieu. Il était pourtant trop dangereux de s’arrêter ou de retourner en arrière. On essayait de l’appeler via nos téléphones portables mais on tombait directement sur sa messagerie. Lui était-il arrivé quelque chose de grave? On ne pouvait pas le laisser là-dedans avec cette chose.      


Quelques longues minutes plus tard, nous avions trouvé la sortie. Mais Fabian n’était pas dehors. Je craignais le pire. J’en voulais à Mathieu d’avoir retiré ces pierres de la porte. Sans ça, il ne se serait pas perdu c’est sûr. Les cris s’étaient transformés en une respiration forte et imposante qui résonnaient dans toute la forteresse. J’ai alors compris que nous avions libéré une personne devenue une créature. Nous avions libéré Crystal. Comment avait-elle pu survivre toutes ces années dans cet endroit?
On s’est ensuite rapprochés de l’entrée. Il était hors de question d’y retourner. On appela Fabian mais il n’y avait aucune réponse.      


J’ai alors appelé la police. Je leur ai expliqué que moi et deux de mes amis avions pénétré dans l’enceinte du Fort sachant bien sûr que nous n’avions pas le droit d’y accéder. J’ai ensuite mentionné qu’une créature nous poursuivait à l’intérieur de la forteresse et que c’est à ce moment-là que nous avions perdu notre ami. Ils ont alors envoyé une patrouille sur place. Ils nous ont posé de nombreuses questions et nous avons été contrôlés, fouillés, etc… Les policiers sont ensuite rentrés dans le Fort. D’après eux, il n’y avait aucun bruit anormal mais ils allaient faire tout leur possible pour retrouver Fabian. Ils nous ont alors ordonné de rentrer chez nous.
     
       
Le lendemain matin. Lorsque j’ai rejoint mon oncle dans la cuisine, il écoutait attentivement la radio. Ils parlaient de la soirée d’hier soir.     


« Les autorités locales ont fait une découverte effroyable dans ce que l’on appelle le Fort de Crystal. En effet, hier soir aux alentours de 2h45, un jeune âgé de dix-huit ans ainsi qu’un de ses amis ont signalé avoir perdu leur ami qui lui aussi s’était aventuré illégalement dans le Fort. Arrivé sur les lieux, les policiers ont directement lancé les recherches, lorsqu’ils sont tombés sur un corps inanimé. Le visage avait été complétement dévoré ainsi que certaine partie de son corps. L’identité de la personne n’a pas encore était révélée. L’enquête est en cours, nous vous tiendrons au courant d’ici quelques temps. »       


Ils ont peut-être retrouvé notre ami Fabian, mais qu’est-il arrivé à cet être humain devenu une véritable créature?



23 commentaires:

  1. Super creepypasta car ça s'appuie sur des faits réels(à moins que l'article de journal soit un montage) et sur des photos donc on s'immmerge dans l'histoire .

    RépondreSupprimer
  2. C'est très intéressant! C'est sur ce genre d'histoires que l'on se rend compte que le cerveau humain est mal conçu! On a beau ce dire que la créature est a priori humaine, elle est sauvage et dangereuse mais notre inconcient nous pousse à voiloir en savoir plus à son sujet! Facinant...
    Sinon franchement j'ai accroché, vraiment un grand bravo à l'auteur.

    RépondreSupprimer
  3. Très bonne creepy vraiment! Et les images nous rentrent encore plus dans l'histoire!

    RépondreSupprimer
  4. comment on met une creepypasta sur ce site? Et j'ai papu avoir l'email d'activation de compte du forum, ca fait 24 heures

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton compte doit être activé par l'un des administrateurs, ça peut prendre plus ou moins de temps selon leurs occupations.

      Supprimer
    2. moi je ne peux plus me connecter a mon compte sa me disent le mot de passe est faux avant sa me disaient que le modo devait le valider (alors que c'etaits deja fait.

      Supprimer
    3. Le forum a connu hier des évènements assez graves qui ont amené Rob à un reboot. Tout ce qui a été fait hier a été perdu. Tu es Nargorra, n'est-ce pas? J'espère que le problème sera vite réglé, mais je suis au regret de te dire que je ne peux rien faire.

      Supprimer
    4. nop je suis doomsday5830. Je vais devoir changer de pseudo ?

      Supprimer
  5. Un grand bravo à l'auteur, j'ai été immergée dans l'histoire direct, et l'utilisation des photos et de l'article, sincèrement, bravo !

    RépondreSupprimer
  6. Merci pour vos appréciations ça me fait vraiment plaisir !

    RépondreSupprimer
  7. La porte ressemble à celle de chez ma grand mère

    RépondreSupprimer
  8. On pourrait presque y croire ! J'adore celle-la !

    RépondreSupprimer
  9. une petite faute d orthographe qui sape un peu la derniere image, mais interessant tout de meme ! :)

    RépondreSupprimer
  10. Très bonne Creepy sachant que j'habite en Meurthe et moselle :3

    RépondreSupprimer
  11. J'ai beaucoup aimé surtout le fait que crystal soit maintenant en liberté :p

    RépondreSupprimer
  12. L'histoire est plutôt crédible et les photos nous plonge carrément dans la creepy j'adore ça !

    RépondreSupprimer
  13. Ca faisait longtemps que je n'avais lu une creepypasta aussi... Stressante ! Chapeau l'auteur

    RépondreSupprimer
  14. Quelqu'un peut me dire où se trouve le Fort de Crystal en Meurthe-Et-Moselle svp

    RépondreSupprimer