Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

mercredi 24 juillet 2013

Coulrophobia

N'avez-vous jamais eu peur d'une chose qui vous plaisait étant enfant? Bien évidemment, l'inévitable ourson en peluche fait partie de ces choses horribles. Il se peut aussi que quelques poupées en porcelaine offertes par mémé vous effraient ?

Tout a commencé il y a quelques années, quand l'âge de raison tente de se dessiner vous savez, les histoires des grands commencent à ne plus nous effrayer, et nous tentons de tout apprivoiser. J'avais dans ma chambre une collection de nombreuses poupées, cadeaux de copines pour un anniversaire, d'une marraine pour un baptême ou une communion, principalement des petites poupées de collection en porcelaine. Je les aimais beaucoup mais malheureusement, je dus m'en séparer pour laisser place à une décoration un peu plus "mature" dans ma chambre de petite fille mignonne...


J'avais exactement 8 ans, et à ce moment de mon enfance je voulais absolument transgresser les règles de papa et maman et manger un paquet de chips après le repas devant une histoire horrible. Mes parents me laissèrent ce soir-là à mon cousin, c'était leur 12 ème anniversaire de mariage, il était normal qu'ils prennent une soirée pour eux, enfin, je dis ça maintenant mais à cette époque je raisonnais différemment...


Mon cousin, qui avait 17 ans, était un grand fan de Death métal, je sais actuellement à quoi ce genre de musique correspond, mais quand j'étais gosse je trouvais ça juste "trop cool", peu importe ce que les paroles disaient ou les accords que les guitares jouaient.


Donc, mon cher cousin arriva un peu avant que mes vieux aillent au restaurant, j'étais sa petite poupée donc je pouvais avoir tout ce que je voulais, après avoir négocié un repas dans mon fast-food préféré, je lui imposai une pose devant la télé...


En zappant il tomba sur un vieux film d'horreur, "ça" de Stephen King.
Je l'ai bien évidemment bassiné pendant quelques minutes afin de pouvoir le regarder avec lui, mais ce film est génial, avec un clown en plus, de quoi me faire peur un petit moment...
Je me rappellerai toujours de ce film, de la voix du clown, de ses dents, des ballons... Je sais que j'ai été plus d'une fois attirée par une bouche d'égout, regarder dedans histoire de voir s'il n'y aurait pas un clown horrifique à l’intérieur .. J'ai ri tout le long du film, pour moi j'étais totalement en sécurité avec mon cousin, il ne m'arriverait rien, et puis ce n'est pas possible qu'un clown soit en fait une araignée, et je n'ai même pas peur des araignées.


Le temps passait normalement, et mon obsession pour ces êtres aux dents pointues et aux nez ronds et tout rouges grandissait de plus en plus, de simples affichettes de cirque récupérées dans ma ville, en passant par des clowns en porcelaine, ma chambre était bientôt emplie d'une collection clownesque.


Quel rapport avec une quelconque phobie? J'en viens.
Au bout d'un certain temps, je commençais à me lasser des clowns, je grandissais, je me faisais de nouveaux amis, et sans mentir, la plupart de mes copains ou copines qui venaient dormir chez moi demandaient à dormir dans la chambre d'amis tant la mienne leur faisait peur... Donc j'ai viré la plupart de mes affiches, j'ai stocké mes clowns avec mes poupées dans une armoire en verre de la chambre d'ami histoire qu'ils ne prennent pas la poussière et qu'ils ne se sentent pas délaissés... Oui je sais ça peut paraître abruti, mais quand j'étais gamine j'étais persuadée que les objets inanimés avaient une âme...


Comme je vous l'ai dit j'ai enlevé de mon mur la plupart des posters que j'avais accrochés, sauf une, elle représentait une tête de clown, c'est un artiste de rue qui les faisait à l'époque, avec quelques matériaux colorés... Je l'aimais bien, beaucoup de couleur, puis elle n'était pas trop effrayante je trouve... Encore une fois c'est grâce à mon cousin que je l'avais eue, il connaissait bien le jeune homme qui pratiquait son art et avait négocié l'affiche pour trois fois rien.
J'avais 10 ans quand une chose assez bizarre m'est arrivée, en pleine nuit j'entendais des bruits étranges, venant du mur qui séparait ma chambre de celle de mes parents, un bruit de télévision, un grésillement presque inaudible mais un grésillement, et il était très très dérangeant..
Je n'y prêtais pas plus attention que ça et je me rendormis assez vite d'ailleurs, je me rappelle encore des cauchemars que je fis cette nuit-là, je me retrouvai chez moi, plus grande que d'habitude, mais je voyais en noir et blanc, je marchais dans ma maison, sans connaitre vraiment les couloirs, et puis en me réveillant je me sentais totalement perdue...


Le lendemain donc, je parlais à ma mère de mon cauchemar étrange et du bruit venant de leur chambre, étant donné qu'ils avaient la télé, je pensais alors que c'était un dysfonctionnement ou une chaîne qui avait buggée, elle me regardait étrangement, puis elle me répondit que leur télé ne marchait plus depuis longtemps, elle ajouta que mes cauchemars venaient de ces films d'horreur que je regardais en cachette, elle paraissait quand même inquiète et me demanda de jeter tous les clowns de la chambre d'amis, elle me criait quasiment dessus en me disant que ce n'était pas une passion normale pour une petite fille de mon âge, et qu'elle pensait même à m’emmener voir un psychologue...


Ce qu'elle fit bien évidemment... Trois soirs par semaine, je devais aller parler à madame Goubret de ma passion macabre pour les clowns. Pourquoi tout ça leur semblait si anormal? Un clown c'est drôle, ça fait rire...


Visiblement elle s'inquiétait du fait que mes copains et mes copines m'aient laissé tomber, personne ne voulait venir à la maison, et même les profs ne voulaient plus me voir à l'école... Mais pour moi c'était juste normal, je n'était pas comme eux, ils le savaient, et je m'en rendais compte moi aussi, je ne comprenais plus leurs délires, quand on jouait à la bagarre je gagnais tout le temps mais eux ils pleuraient...


Même en enlevant mes posters et en enlevant mes poupées personne ne voulait me parler...
Le premier jour chez la psychologue c'était très mal passé, elle me regardait très très bizarrement, comme si j'avais une tache de sauce tomate sur le nez.
Au fur et à mesure de nos discutions elle devenait de plus en plus froide, distante, je les entendais parler, elle et mes parents, ils chuchotaient tout le temps et ma mère pleurait parfois... A la maison, tous nos miroirs avaient été jetés par mon père et les rideaux étaient toujours tirés, comme s'ils ne voulaient plus se regarder dans la glace...


Je mangeais dans ma chambre, ils ne voulaient pas que je sorte, les repas n'avaient plus de goûts la purée ressemblait à du pain et la viande aux pâtes, durant deux années j'ai vécu cloîtré à jouer avec mes poupées, tous les soirs il y avait ce bruit au mur, je m'y étais habituée c’était devenu mon point de repère, une chose à laquelle me raccrocher, un truc familial...Amical...
Un jour, mes parents eurent la maladresse de laisser la porte entrouverte, et ils partirent faire des courses, je sortis de ma chambre et me décidais à aller dans la cave, pourquoi je ne sais pas mais je savais que c'était l'endroit ou il fallait que j'aille...


Bingo, tous les miroirs étaient là, face à moi, et je me mit à crier, j'ai hurlé si fort qu'un des petits miroirs juste à côté de moi se fissura, dans la glace je ne me voyais plus, mais je voyait une chose horrible, mon corps était normal, ma peau aussi, au toucher elle semblait comme tous les jours, mais dans le reflet elle était craquelée blanche, mes lèvres aussi étaient normales au toucher, mais dans le miroir elles étaient coupées jusqu'à la moitié des joues, dans un sourire horrible, figé, mon nez était rouge et gonflé, mes yeux quand à eux étaient encore humains, et j'arrivais à lire ma propre peur dans la glace... J'étais devenu un clown horrible, ceux dont je rêvais pour me faire peur...


Je remontais dans ma chambre et me glissai sous les draps, en espérant que tout ceci soit un mauvais rêve, je tremblai de peur, tout était flou, j'étais perdue, les murs se rapprochaient, puis s'écartaient à nouveau, comme si toute la maison respirait, tétanisée, mes muscles ne voulaient plus réagir, je n'avais que 12 ans mais je comprenais déjà toute la gravité de la chose, voilà pourquoi plus personne ne me parlait, pourquoi mes parents avaient enlevé tous les miroirs, mais tout devait arriver progressivement... Au début peut-être n'avais-je qu'un nez rouge.. Peut-être même que tout le monde croyait que je me déguisais, je n'en sais rien, et je ne le saurai jamais...
J'eus une perte de connaissance, et je me réveillais quelques jours après dans ma chambre, habillée différemment... Ma peau était normale, quand je me regardais rien ne clochait, vraiment rien...
Il n'y avait plus aucun bruit dans la maison, tout était calme, trop calme, je descendis et vit les portes ouvertes, mes parents n'étaient pas rentrés, je n'avais pas faim, étrangement je me sentais rassasiée, je me mis sur l'ordinateur de mon père, en évitant de me regarder dans l'écran, et entrepris des recherches sur ma maison, sur les clowns et autres...


Au fil de mes recherches, j'appris qu'un massacre avait été commis... Pas dans la maison... Par la maison... Une famille avait été déchiquetée vivante à l’intérieur de la maison, les murs tachés de sangs avaient, selon l’enquêteur absorbé toute l’hémoglobine qui les tapissait, et quelques morceaux d'entrailles furent retrouvés dans les murs du grenier et de la cuisine...
Je fis le rapprochement avec le bruit situé dans mon mur... Voulait-elle me tuer la maison?
Je m'enfuis de chez moi, avec un masque sur la tête, pour ne pas faire peur aux gens, durant deux semaines je volais de la nourriture dans les poubelles des restaurants, mais sans aucun goût  tous les jours je me regardai dans une glace, mon visage changeait, je repris petit à petit une apparence normale, pendant un an je vivais cachée à l'abri dans une vieille garde délabrée, souvent visitée par des clochards, je me cachai dans les toilettes pour ne pas me faire embêter...

La nourriture reprenait du gout, petit à petit, je me regardais encore tous les jours, jusqu'au jour ou je pus enlever mon masque... L'espèce de clown horrible affiché sur ma face avait disparu, mais j'avais grandi, j'allais donc voir la police, pour signaler la disparition de mes parents, pour les retrouver, ils seraient heureux de me voir à nouveau moi...
En arrivant au poste, les policiers me regardèrent d'un air curieux, presque inquiet... Je me regardai vite histoire de voir si mon autre n'avait pas refait surface, rien, normale, puis c'est là que je la vis...


Une affiche "Alerte disparition" avec mon visage dessus. "Camille 10 ans".. Mais j'étais à la maison quand j'avais 10 ans, pourquoi m'avaient-ils signalé disparu?
J'allais donc au bureau, sous le regard des policiers, et expliquais ce qui s'était passé, pas dans les détails, juste que mes parents n'étaient pas revenus de leurs courses et que j'étais seule depuis plus d'un an...

Ils m'annoncèrent que mes parents avaient été tués l'année dernière, effondrée je me mis par terre et pleurai pour la première fois depuis ces 3 années de souffrance...
Ils me mirent dans une famille d'accueil, qui m'a élevée jusqu'à maintenant...


Mais je dois vous prévenir, n'allez jamais dans mon ancienne maison... Si dans une chambre de petite fille vous voyez cette affiche, pitiez, partez...




L'affiche :

10 commentaires:

  1. J'aime beaucoup! Je m'attendais à la fin à ce que la petite fille s'en retourne dans sa maison une fois qu'elle avait grandit... Par raport à son cauchemar!
    Les parano qui ont peur des clowns vont être servit ! :D
    ("Ca" je l'avais vu lorsque je devais avoir 4/5 ans. L'impact qu'a eu ce film sur les autres gamins de mon age est juste impressionnant... je connais un gars qui part en hurlant quand il croise... un roux. Juste a cause des peruques oranges de certains clowns... c'est assez stupefiant)

    RépondreSupprimer
  2. Super mais si je doit faire un reproche c'est la fin par rapport à l'affiche, on nous parle d'une maison qui tue et d'une affiche maudite on s'y perd sinon c'est la meilleur creepypasta sur les clowns !

    RépondreSupprimer
  3. Je suis l'auteure de cette pasta ^^
    Alors merci a tous ces compliments, vraiment contente que ça plaise, ce qui est drôle c'est que je suis moi même phobique des clowns donc j'ai été assez surprise de pouvoir en pondre une comme celle-ci
    Pour répondre au dernier commentaire, la maison s'est mise a faire des choses étranges dès que Camille à posé les posters dans sa chambre, donc, ayant une énergie et une mémoire résiduelle, la maison a calqué les clowns et les à retranscrits sur la personne la plus vulnérable, sans cette passion et ces posters, Camille n'aurai jamais subi une telle chose :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Maintenant je comprend mieux l'histoire. il aurait fallu expliquer dans le texte.

      Supprimer
    2. ça me semblait logique, après c'est normal que ça ne le soit pas pour tout le monde, j'aurai du effectivement l'ajouter au texte

      Supprimer
    3. oui en effet les clown fon parfoi peur jaime pas sa non plus l image est pas mal je suis content de trouver des gen plus ou moin malsain qui pensent comme moi :')

      Supprimer
  4. Enyais j'ai adoré ta creepypasta. Moi-même auteur j'aimerait savoir d'ou tu tire ton inspiration car je suis en panne sèche depuis un mois/un mois et demi...

    Lucas Bonmort alias MisterNecrosys23.

    RépondreSupprimer
  5. Pas mal! C'est bien que la petite n'ait pas tournée en psychopathe "clownesque" cannibale comme je m'y attendais. ^^

    RépondreSupprimer
  6. Wow cette histoire est vraiment cool, pour ce qui est de l'affiche du clown... il me fait penser a Shawn Crahan de slipknot hehehe c'est peut etre mon instinct de fangirl qui a reprit le dessus. Tres bonne pasta~
    laughing ichi

    RépondreSupprimer
  7. merci pour cette pasta, mon niveau de coulrophobie vient d'augmenter grâce à vous!x'(

    RépondreSupprimer